ATP : Nadal va profiter du « classement protégé » pour son retour

ATP : Nadal va profiter du « classement protégé » pour son retour ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le lundi 04 décembre 2023 à 15h55

Alors qu'il a récemment annoncé son retour à la compétition à Brisbane pour lancer la saison 2024, Rafael Nadal pourra participer aux principaux tournois présents au calendrier grâce au système du « classement protégé », destiné à aider les joueurs absents sur une longue durée.



Cette fois, le rendez-vous est donné. Après avoir entretenu le flou à l'occasion d'une conférence de presse le 15 novembre dernier, Rafael Nadal a mis fin au suspense et confirmé que son retour à la compétition est imminent. En effet, le « Taureau de Manacor » va participer au tournoi ATP de Brisbane, premier rendez-vous de la saison 2024 qui débutera le 31 décembre prochain. Toutefois, son absence longue de quasiment un an n'a pas été sans conséquences sur sa place au classement ATP. A l'issue de la mise à jour effectuée ce lundi, le joueur aux 22 titres en Grand Chelem pointe au 664eme rang avec seulement 45 points à son compteur, soit autant que Jack Sock ou encore Marin Cilic. Si les règles qui régissent le circuit professionnel masculin devaient être appliquées, Rafael Nadal ne pourrait pas prétendre à entrer dans le tableau principal d'un tournoi, sauf à bénéficier d'une invitation comme celle d'ores-et-déjà proposée par les organisateurs du tournoi de Santiago.

Nadal respecte les critères

Toutefois, il existe une solution pour permettre au « Taureau de Manacor » de participer aux principaux tournois du calendrier qui s'appelle le « classement protégé ». Ce que l'Espagnol entend privilégier afin de « ne pas retirer les invitations des autres », comme il a récemment pu l'affirmer dans les colonnes du quotidien As. Les critères pour bénéficier de ce régime d'exception sont très clairs. Il faut que le joueur concerné soit absent un minimum de six mois en raison d'une blessure, la maternité est également prise en compte pour les joueuses sur le circuit WTA, et fasse une demande écrite auprès du président de l'instance dirigeante concernée, c'est-à-dire Andrea Gaudenzi pour l'ATP. Etant donné que le dernier match de Rafael Nadal remonte au 18 janvier dernier et son élimination au deuxième tour de l'Open d'Australie face à Mackenzie McDonald, le critère est validé sans difficulté.

Nadal risque un tirage difficile pour l'Open d'Australie

Grâce à ce dispositif, le natif de Manacor va pouvoir utiliser un classement établi sur la moyenne de sa position dans la hiérarchie sur les trois premiers mois de son indisponibilité sur blessure. Autrement dit, Rafael Nadal va faire valoir une neuvième place au classement pour entrer dans le tableau principal d'un maximum de douze tournois sur une période maximale de douze mois. En cas d'utilisation du « classement protégé », l'Espagnol ne pourra pas être désigné tête de série quand bien même il ferait valoir une neuvième place. Sans la moindre protection, le « Taureau de Manacor » ne sera pas à l'abri d'un choc contre Novak Djokovic, Carlos Alcaraz, Daniil Medvedev ou encore Jannik Sinner pour son entrée en lice lors de l'Open d'Australie. Sans doute que le tirage au sort de la première levée du Grand Chelem sera scruté de près en vue d'une telle possibilité. Avant de penser à tout cela, Rafael Nadal va se préparer avec notamment Arthur Fils comme sparring partner.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.