ATP : La passe compliquée de Hugo Gaston

ATP : La passe compliquée de Hugo Gaston©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 26 janvier 2021 à 12h43

Battu au Challenger de Quimper par Grégoire Barrère, Hugo Gaston vit une période compliquée après ses exploits à Roland-Garros.



Hugo Gaston, vous vous souvenez ? Ce « petit gars » mesurant 1,73 m qui avait enflammé le dernier Roland-Garros, disputé exceptionnellement l'année passée fin septembre-début octobre. Après avoir sorti le Suisse Stan Wawrinka, alors 17eme joueur mondial, en lui « collant » un 6-0 au cinquième set, le jeune Français avait atteint les huitièmes de finale. Sur les courts en terre battue de la Porte d'Auteuil, le talentueux gaucher avait poussé Dominic Thiem aux cinq sets et tenu en haleine la France, rivée sur sa télévision. A coups d'amorties (on en avait recensé 55 !), Gaston avait rendu fou l'Autrichien, finalement vainqueur au terme d'un énorme combat.

Passé du 239eme au 164eme rang mondial

Classé 239eme mondial, le Toulousain, devenu un chouchou du tennis français, émarge désormais au 164eme rang. Il a repris le chemin des courts en disputant le circuit Challenger et l'Open d'Australie se disputera sans lui début février. Au tournoi de Quimper, Hugo Gaston a eu moins de succès qu'à Roland-Garros puisqu'il a été éliminé lundi par son compatriote Grégoire Barrère, 111eme mondial, vainqueur en deux sets (6-3, 6-4). Un retour compliqué pour le joueur de 20 ans.

Gaston : « Sportivement, c'est compliqué en ce moment »

« Sportivement, c'est compliqué en ce moment, a concédé Gaston après son revers selon Ouest-France. Je ne joue pas très bien depuis quelque temps. Je suis dans un moment un peu plus creux. Il faut que je fasse le dos rond, et ça repartira de l'avant. » La transition après le faste des Internationaux de France s'est pourtant bien déroulée. « Ça s'est bien passé psychologiquement. J'ai bien géré l'après. Roland-Garros, c'est un tournoi que j'ai pu disputer car j'étais invité. Mais mon circuit, c'est celui des Challengers », a dit le Français, peut-être plus à l'aise sur terre battue que sur les surfaces plus rapides comme à Quimper où il disputera bientôt un nouveau tournoi. « Je sais que je peux bien jouer sur ces surfaces, même si mon jeu est peut-être davantage tourné vers la terre battue », a expliqué Hugo Gaston.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.