ATP : Alcaraz a reçu son trophée de numéro 1

ATP : Alcaraz a reçu son trophée de numéro 1©Panoramic, Media365

Aurélien CANOT, Media365, publié le jeudi 17 novembre 2022 à 10h51

Assuré de terminer l'année à la première place mondiale depuis l'élimination de Rafael Nadal au Masters, Carlos Alcaraz, plus jeune numéro 1 de l'histoire, a reçu son trophée mercredi à Turin en marge de ce tournoi auquel il a dû renoncer.



Contraint de déclarer forfait pour le Masters, lui qui n'a encore jamais disputé l'épreuve, en raison d'une déchirure aux abdominaux qui l'avait également forcé à abandonner en quarts de finale à Bercy contre le futur vainqueur Holger Rune, Carlos Alcaraz s'est tout de même rendu à Turin cette semaine. Depuis l'élimination de Rafael Nadal, le jeune prodige espagnol de 19 ans propulsé aux sommets du tennis mondial après son sacre à New York lors de l'US Open en septembre dernier est en effet assuré de terminer l'année à la première place du classement ATP. Une première pour un si jeune joueur, au même titre que jamais encore avant l'arrivée au pouvoir d'Alcaraz un joueur de son âge ne s'était permis de grimper dans le trône de numéro 1. En marge de ce tournoi qui a vu Nadal mais aussi Daniil Medvedev prendre déjà la porte, le protégé de Juan Carlos Ferrero s'est vu précisément remettre sur le court de l'Alpitour juste avant que Stefanos Tsitsipas et Medvedev n'entrent en piste ce trophée venu récompenser sa saison exceptionnelle.

Alcaraz : "Rester là le plus longtemps possible"

Car en plus de l'US Open, son premier titre en Grand Chelem, "Carlitos" a remporté quatre autres titres, à Rio de Janeiro, Miami, Barcelone et Madrid. Une distinction qui compte beaucoup aux yeux de celui qui a promis mercredi au public turinois qu'il serait présent l'année prochaine. Surtout que depuis le "Big Four" (Nadal, Roger Federer, Novak Djokovic et Andy Murray), aucun joueur du circuit n'avait eu ce privilège. "Ça signifie beaucoup pour moi de faire partie de l'histoire du tennis aux côtés de ces légendes", a d'ailleurs avoué le grand absent de ce Masters dont Djokovic est assurément le grand favori. Alcaraz sait désormais que le plus dur l'attend. Avec le souhait bien sûr de s'installer dans la durée au top de la hiérarchie. "Le plus difficile, c'est de se maintenir là. Je veux rester à cette position le plus longtemps possible."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.