Transat Jacques-Vabre : Un candidat à la victoire nommé Galfione

Transat Jacques-Vabre : Un candidat à la victoire nommé Galfione©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le samedi 06 novembre 2021 à 12h54

L'ancien perchiste Jean Galfione sera au départ de la Transat Jacques-Vabre, dimanche au Havre. Pour disputer les premières places.



La 15eme édition de la Transat Jacques-Vabre, c'est pour ce dimanche. La célèbre course s'élancera du Havre à 13h30. Au départ : d'anciens champions. Il y aura Aurélien Ducroz, double champion du monde de ski freeride, Ivica Kostelic, l'ancien skieur vainqueur notamment du classement général de ski alpin en 2011, et... Jean Galfione. L'ex-perchiste n'est pas un novice dans le monde de la voile.

Agé de 50 ans, le champion olympique de saut à la perche à Atlanta en 1996 a participé à la Coupe de l'America il y a déjà 14 ans, à Valence en 2007 comme grinder à bord du bateau français du team K-Challenge. Galfione avait ensuite basculé sur la course au large. En Figaro puis en Class40 en 2010. Le médaillé d'or 96 avait pris part à la Route du Rhum 2014, se classant 18eme, avant de connaitre l'échec en 2018 (il avait renoncé à partir après une escale à Brest).

Galfione : « Je m'éclate à développer ce bateau »

Et le voilà de retour sur la Transat Jacques-Vabre à la barre de Serenis Consulting. « On a effectué une trentaine de sorties dans des conditions variées. On a tiré un peu sur le bateau. Lors de notre participation à la 40'Malouine (le 10 septembre, il avait fini 2eme), on a pu voir le potentiel de Serenis, on a un peu marqué les esprits. J'ai l'outil pour jouer avec les meilleurs. Avec Éric Peron, on peut y aller sans rougir », a souligné Jean Galfione, vendredi dans L'Equipe.

L'ancien perchiste est candidat aux premiers accessits. « C'est nouveau pour moi, qui visais habituellement le milieu de tableau, avoue Galfione. Je dois assumer, accepter et être au niveau du bateau. Pour quelqu'un comme moi qui a été habitué au plus haut niveau à la perche, ça faisait de longues années que je ne m'étais plus senti dans la peau d'un compétiteur pouvant jouer la victoire. Après le Rhum 2018, j'ai refait mon apprentissage, j'ai navigué en dériveur, en Diam 24, en Figaro. Ça m'a fait du bien. Aujourd'hui, je m'éclate à développer ce bateau, c'est passionnant, un super moment de ma vie. »


Galfione : « J'y vais sans lendemain, sans calcul »

L'ex-athlète prendra part l'an prochain à la Route du Rhum et ne sait pas encore s'il fera encore du bateau longtemps. « J'y vais sans lendemain, sans calcul, a-t-il confié à l'AFP. Comme quand je préparais les Jeux quand j'étais athlète, j'étais incapable de prévoir l'avenir après l'échéance olympique, pour moi la vie s'arrêtait là. Je ne peux pas dire que je sais ce que sera exactement l'avenir. Parfois je me dis aussi que l'avenir c'est bien aussi de partir en voyage, se balader en bateau en famille avec un projet autre. Pourquoi pas. » En attendant, Galfione s'apprête à vivre un beau moment au Havre dimanche midi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.