Transat Jacques-Vabre : Il y aura une course retour

Transat Jacques-Vabre : Il y aura une course retour©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 27 octobre 2021 à 16h58

Grande nouveauté à partir du 27 novembre, qui en appelle surtout une autre après la Transat Jacques-Vabre 2023 : le Retour à la base, à l'issue de la course, sera en effet chronométré pour tous les skippers qui le souhaitent.



Après la Transat Jacques-Vabre, qui s'élancera du Havre dans dix jours en direction de Fort-de-France, certains feront aussi le trajet... retour ! Pour des considérations aussi écologiques que techniques et donc sportives, sept équipages ont déjà montré leur intérêt en vue de cet événement baptisé "Retour à la base", qui se fait généralement en cargo pour l'ensemble des bateaux.

Alors que les meilleurs arriveront en une dizaine de jours en Martinique, donc aux alentours du 17 novembre, la nouvelle ligne de départ sera ensuite ouverte le 27 novembre et chaque doublette - ou plus, au choix - pourra s'élancer dès qu'elle le souhaite, durant une fenêtre de plusieurs jours qui reste encore à déterminer. Et ce n'est qu'un avant-goût : en 2023, ce "Retour à la base" devrait être effectué en solitaire et devenir ainsi qualificatif pour le Vendée Globe suivant, en 2024. Une sacrée motivation.

"Créer sa propre transatlantique en solitaire et en faire une course pérenne représente un joli pari" pour Jean-Philippe Cau, président de Lorient Grand Large à l'origine de cette initiative, en partenariat avec la classe Imoca. "En 2021, il s'agira d'un rallye amical, permettant d'initier les bases des ambitions futures. Nous sommes heureux que déjà plusieurs teams aient confirmé leur participation." La coordinatrice Karine Fauconnier conclut : "Les bateaux ont besoin de naviguer plus pour mettre au point et fiabiliser leurs engins, ça permet aussi aux équipes de naviguer, puis stratégiquement la route retour est un beau défi en termes d'analyse météo pour trouver la bonne route afin d'aller chercher les vents portants au nord de l'anticyclone."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.