Natation - Grousset : «Je ne me suis pas laissé faire»

Natation - Grousset : «Je ne me suis pas laissé faire» ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien Canot, Media365, publié le lundi 11 décembre 2023 à 09h15

Maxime Grousset a attendu le dernier jour de ces Championnats d'Europe d'Otopeni (Roumanie) pour remporter son tout premier titre européen en petit bassin, sur la distance reine : le 100m nage libre. Après-coup, le champion du monde du 100m papillon se félicitait d'avoir su s'arracher pour ne pas terminer sa semaine sans or.


Maxime Grousset, le meilleur pour la fin. Le Néo-Calédonien de 24 ans a terminé sa semaine roumaine en beauté, lors des Championnats d'Europe en petit bassin d'Otopeni, qui se sont achevés dimanche en banlieue de la capitale Bucarest. Toujours en quête d'une médaillé d'or au moment de se projeter dans cette ultime journée, le champion du monde du 100m papillon s'est offert dimanche son tout premier titre européen en bassin de 25 mètres, le tout sur 100m nage libre, la distance-reine en natation. Lors d'une finale très disputé, Grousset s'est imposé à la touche, en 45"46, aux dépens de l'Italien Miressi et du Roumain Popovici. Vainqueur de cette lutte en haute altitude, l'élève de Michel Chrétien était ravi en sortant de l'eau d'avoir réussi à avoir le dernier mot. "Je suis content. Je ne pensais pas que Miressi allait nager si vite, mais je ne me suis pas laissé faire et j'ai gagné. C'était à la bagarre, j'ai fait ce qu'il fallait. C'était une finale, il n'y a pas d'histoire de gérer, je suis parti un peu dominateur, j'ai essayé de temporiser un petit peu, mais il ne fallait pas plus que ça. Cela fait du bien de gagner ce 100 m", appréciait celui qui avait déjà décroché deux médailles dans la semaine avant de remporter ce 100m (l'argent sur 50m papillon et le bronze sur 100m papillon), l'esprit déjà rivé vers les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Grousset : "J'ai appris que j'étais encore capable de gagner"

"Pour la confiance c'est bien aussi, je prends des repères pour les Jeux olympiques, car il va falloir réussir à canaliser tout ça. C'est très, très bien ! J'imagine juste ce que vont être les Jeux, il va y avoir une ambiance de dingue. Il ne faudra pas grand-chose, ne pas prendre trop d'excitant avant la course, parce que le public va nous en donner et il faudra gérer ça." Dans cette optique, sa très belle semaine roumaine ne pouvait pas mieux tomber. Grousset, uniquement passé au travers sur le 50m nage libre (7eme) avait d'ailleurs fait le voyage dans ce sens. Et il ne le regrette pas. "Ce n'est pas une période très évidente pour nager vite mais le but est de répéter les bonnes choses et d'avoir un œil sur Paris. Cette semaine, j'ai appris que j'étais encore capable de gagner. C'est toujours bon !"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.