XV de France - Jaminet : "Je me suis dit que je n'y serais plus"

XV de France - Jaminet : "Je me suis dit que je n'y serais plus"©Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 23 novembre 2021 à 19h41

Fabien Galthié a trouvé une nouvelle pépite en la personne de Melvyn Jaminet, qui n'avait pourtant pas lancé sa carrière internationale de la meilleure des manières cet été. Le joueur de Perpignan peut désormais se permettre d'en sourire.



Melvyn Jaminet, qui fait partie des Bleus éclatants samedi lors du succès de prestige face aux All Blacks (40-25), a bien cru que son aventure en équipe de France s'arrêterait aussi vite qu'elle avait commencé, au mois de juillet. A l'occasion du premier des trois test-matchs en Australie, l'arrière de Perpignan avait commis cette erreur en fin de partie en relançant - et perdant - le ballon, alors qu'il suffisait de taper en touche pour assurer la victoire. Et derrière, les Bleus s'étaient inclinés de deux points (23-21). "A un moment, je me suis dit qu'on n'avait pas le droit à l'erreur à ce niveau, et que je n'y serais plus", confesse-t-il encore sur RMC, lui qui avait déjà fait part de ce drôle de sentiment. "Et puis j'ai vu, la semaine à l'entraînement, qu'on me refaisait confiance."

Celui qui, depuis, a signé à Toulouse en vue de la saison prochaine, savait alors qu'il ne pouvait pas laisser passer cette "seconde chance". Et les Français s'imposaient chez les Wallabies trois jours plus tard (26-28) sur une ultime pénalité de Jaminet. "Même si c'est dans un coin de la tête, le Mondial est encore un rêve très lointain, tempère l'arrière de 22 ans. J'espère déjà faire un bon Tournoi."

Il explique aussi comment il a appris la possibilité de sa première sélection, alors qu'il venait simplement de monter en Top 14 avec Perpignan : "Après la finale de Pro D2, dans le vestiaire, Christian Lanta était venu me voir, il connaît bien Laurent Labit... Il m'a dit de profiter mais de rester prêt, car je risquais d'être appelé pour la tournée. Sur l'euphorie, je ne réalisais pas trop, j'ai fait un peu la fête avec les collègues, puis en fin de semaine Christian Labit m'a confirmé que je devais rester prêt, car ils annonçaient le groupe après les demi-finales de Top 14."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.