FFR-LNR : Pas d'accord concernant la mise à disposition des internationaux

FFR-LNR : Pas d'accord concernant la mise à disposition des internationaux©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mercredi 07 octobre 2020 à 16h15

Face à l'opposition des clubs professionnels concernant la mise à disposition des internationaux pendant sept semaines, la tentative de conciliation entre la FFR et la LNR a échoué selon un communiqué de la Fédération.

Entre la FFR et la LNR, le torchon continue de brûler. A la suite de la décision de World Rugby d'étendre la fenêtre internationale à six matchs et sept semaines entre la mi-octobre et début décembre, les clubs professionnels et la Ligue Nationale de rugby ont fait part de leur opposition à une mise à disposition aussi longue des internationaux, malgré le fait que World Rugby ait mis de côté son Règlement 9 en la matière. Face à ce désaccord, la Fédération Française de rugby et la LNR sont entrés dans une phase de discussions dans le but d'obtenir, si possible, un compromis. Dans un communiqué publié ce mercredi, la FFR a confirmé qu'aucun terrain d'entente entre les deux instances n'a pu être trouvé.


Pour la FFR, « la LNR a choisi de rester inflexible »

Dans son communiqué, la FFR annonce avoir proposé à la LNR de maintenir la fenêtre internationale du 18 octobre au 5 décembre 2020 avec, en accord avec Fabien Galthié, l'engagement à limiter à cinq présences sur la feuille de match pour les internationaux, une demande insistante de la part de la LNR. A cela s'ajoutent le retour dans les clubs des joueurs non-retenus, la possibilité de libérer tout le groupe pour la semaine du 7 novembre, durant laquelle aucun match international ne sera programmé, mais également le décalage de l'arrivée à Marcoussis des joueurs participant aux finales des Coupes d'Europe, prévues les 16 et 17 octobre prochains. « La LNR a choisi de décliner ces propositions et de rester inflexible sur un nombre de cinq matchs sur cinq semaines », assure la FFR pour qui « cela implique de ne pas respecter les équilibres internationaux » mais également de « ne pas tenir compte de la réalité sportive », mettant en avant le fait que l'Irlande aura également un match de préparation avant la dernière rencontre du Tournoi des 6 Nations le 31 octobre.

Le Conseil d'Etat devra trancher le différend

La FFR, dans son communiqué, assure regretter la position prise par la LNR mettant en avant le fait que les joueurs étrangers seront libérés par les clubs professionnels et assure que « la seule équipe internationale lésée restant notre équipe nationale ». De plus, « la FFR regrette que l'on ne fasse pas davantage confiance aux staffs afin qu'ils puissent s'entendre sur les modalités de sélection des joueurs à l'automne ». Face à l'absence de compromis entre la Fédération et la Ligue, il a désormais été convenu que cette affaire sera finalement remise dans les mains du juge des référés du Conseil d'Etat, qui devra statuer en urgence, le rassemblement du XV de France, dont la liste des joueurs sélectionnés a été dévoilée ce mercredi par Fabien Galthié, doit démarrer le 18 octobre à Marcoussis, dans une dizaine de jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.