Carnet noir : Décès de Christophe Dominici à l'âge de 48 ans

Carnet noir : Décès de Christophe Dominici à l'âge de 48 ans©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 24 novembre 2020 à 16h23

L'ancien ailier du Stade Français Paris et du XV de France Christophe Dominici est décédé ce mardi à l'âge de 48 ans dans des circonstances troublantes pouvant laisser penser à un suicide.



Le rugby français est une nouvelle fois en deuil. Après avoir pleuré son doyen Camille Bonnet, l'Ovalie hexagonale pleure ce mardi une de ses légendes plus récentes. A seulement 48 ans, l'ancien ailier du XV de France Christophe Dominici nous a quittés brutalement, un décès d'abord annoncé par le magazine Midi Olympique puis confirmé par son club de toujours, le Stade Français Paris au travers d'un communiqué. Un décès qui serait lié, selon une source judiciaire citée par l'AFP, à une chute de dix mètres, Christophe Dominici ayant été retrouvé mort alors qu'il était monté sur le toit d'un bâtiment désaffecté du Parc de Saint-Cloud, selon un témoin cité par une source policière. Des circonstances troublantes qui posent la question de savoir si ce décès est accidentel ou s'il s'agit d'un suicide de l'ancien international. Après avoir débuté dans le football, poussé par son père ancien gardien de but, celui qui aura porté à 65 reprises le maillot frappé du coq a lancé sa carrière dans sa ville natale Toulon. Toutefois, après quatre ans sur les bords de la Rade et en plein tournant du professionnalisme dans le rugby, Christophe Dominici a fait en 1997 le choix de rejoindre le club dont il aura marqué l'histoire, le Stade Français Paris. Dès sa première saison dans la Capitale, le joueur alors âgé de 26 ans parvient à remporte le Bouclier de Brennus.

Dominici, un ailier génial

Un titre de champion de France qui sera le premier de ses cinq glanés sous le maillot parisien avec 2000, 2003, 2004 et 2007, dont il aura toujours été un des artisans. Toutefois, avec deux échecs en 2001 et 2005, il ne sera pas parvenu à régner sur l'Europe. Ses performances sous les ordres de Bernard Laporte lui ont ouvert les portes du XV de France. Sous le maillot tricolore, Christophe Dominici restera toujours l'homme qui a lancé la révolte des Bleus à l'occasion d'un quart de finale de la Coupe du Monde 1999, lui qui mystifié la défense des All Blacks après un coup de pied de Fabien Galthié. Un XV de France qu'il a ensuite quitté après la Coupe du Monde 2007 en France pour laisser la place à une nouvelle génération. A peine les crampons raccrochés, Christophe Dominici est resté à Paris et a entamé une reconversion comme entraîneur aux côtés d'Ewen McKenzie, une expérience qui aura à peine duré un an et n'aura pas de lendemain. Après s'être lié à Alain Doucet pour entrer en vain au Comité Directeur de la FFR en 2016, il aura été la figure de proue d'un projet de reprise du club de Béziers par des investisseurs émiratis qui a fini par échouer à l'issue d'une bataille médiatique. Un combat qui aura été son dernier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.