Top 14 : Les enjeux d'une dernière journée exceptionnelle

Top 14 : Les enjeux d'une dernière journée exceptionnelle©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le dimanche 05 juin 2022 à 10h45

La 26eme et dernière journée de phase régulière du Top 14 livrera son verdict à bien des étages ce dimanche à l'occasion d'un multiplex exceptionnel. Plusieurs clubs n'ont pas sauvé leur peau tandis que de nombreux autres seront mobilisés pour valider leur qualification en phases finales.



Indécis jusqu'au bout, le Top 14 rendra son verdict ce dimanche lors du multiplex de la 26eme et ultime journée de la phase régulière (coup d'envoi à 21h). Seule la rétrogradation de Biarritz en Pro D2 est d'ores et déjà acquise. Avec une importance bien moindre, Pau et le Stade Français, respectivement 10eme et 11eme, sont pour leur part maintenus mais écartés de la course aux phases finales. Les onze autres clubs devront encore batailler pour un enjeu.

Le barragiste (maintien)

Perpignan, 13eme, occupe la place de barragiste. Afin d'éviter de jouer un match couperet à l'extérieur chez le perdant de la finale de Pro D2 la semaine suivante pour sauver sa peau au sein de l'élite, l'Usap doit s'imposer à domicile contre Bordeaux-Bègles. Cependant, même une victoire pourrait ne pas suffire pour s'extirper de la zone rouge. Si dans le même temps Brive s'impose à Paris chez le Stade Français, le 12eme du championnat validerait son maintien sans se soucier du résultat des Sang et Or.

Les deux premières places

Détenues par Montpellier et l'UBB, séparés seulement d'un petit point, ce duo en tête du classement pourrait être séparé par Castres dans le rôle du trouble-fête parfait. En 3eme position, le CO pourrait s'emparer d'une des deux premières places du Top 14 et par conséquent, se qualifier directement pour les demies sans passer par la case périlleuse des barrages. En déplacement à Pau, les Bleu et Blanc ont une belle carte à jouer. Le leader, le MHR, se déplace pour sa part à Clermont et son dauphin, Bordeaux-Bègles, se rend à Perpignan. La seule certitude concernant ce trio, ils participeront tous, au minimum, à la fête des phases finales.

Les quatre barragistes (phases finales)

C'est l'un des plus grands enjeux car pas moins de neuf clubs demeurent concernés par une qualification en play-offs. Et cette bataille fera des malheureux, dont des gros poissons. Le premier d'entre eux devrait être Clermont, 9eme. Disposant de quatre points de retard sur le top 6, l'ASM doit s'imposer avec le bonus offensif contre le leader, Montpellier, et dans le même temps espérer un revers à domicile de Lyon - contre La Rochelle - et de Toulouse également - contre Biarritz - sans bonus défensif par ailleurs. A moins d'assister à plusieurs résultats tous aussi inattendus les uns que les autres, les Jaunards ne participeront pas aux phases finales.

En revanche tout reste possible pour les autres, dont Lyon, 8eme. Dans un duel entre champions d'Europe, le LOU doit obligatoirement dominer La Rochelle qui de son côté peut éventuellement prétendre à une accession directe en demie, comme se retrouver éjectée du top 6 au sein duquel les Jaune et Noir sont installés à la 4eme place. Pour l'instant, au bénéfice de quatre unités d'avance sur les Rhodaniens. Soit trois de mieux que Toulon, 7eme et premier éliminé virtuel. Néanmoins, du haut de ses six victoires d'affilée sur la scène nationale, le RCT fait figure d'équipe la plus crainte du Top 14. En déplacement chez le Racing 92, 5eme avec deux longueurs d'avance seulement, les Toulonnais vont jouer un des matchs les plus excitants de la saison, aux allures de véritable 8eme de finale. Quant au champion de France en titre, Toulouse - 6eme et dernier détenteur virtuel d'un précieux sésame pour les barrages -, il devrait logiquement répondre présent au rendez-vous des phases finales avec la réception de Biarritz. La lanterne rouge n'a plus gagné le moindre match en championnat depuis le 6 février, soit huit rencontres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.