Top 14 (J9) : Victoire à domicile pour Castres, Pau, Toulon et Perpignan

Top 14 (J9) : Victoire à domicile pour Castres, Pau, Toulon et Perpignan©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 30 octobre 2021 à 16h54

En ouverture de la 9eme journée du Top 14, Castres s'est imposé face à Brive quand Pau a fait retomber le Stade Français Paris dans ses travers. Toulon a pris le meilleur sur Biarritz et se rassure quand Perpignan a renoué avec la victoire aux dépens de La Rochelle.


Toulon - Biarritz

Toulon a fait fi de l'adversité pour renouer avec la victoire. En plus d'un contexte difficile au sortir d'une semaine qui a vu Patrice Collazo être limogé et remplacé par Franck Azéma, la météo a été un élément important de la réception de Biarritz. C'est, en effet, sur une pelouse du Stade Mayol transformée en pataugeoire que le RCT a mis fin à sa série de deux défaites de suite. Avec des conditions aussi défavorables, les deux équipes ont peiné à envoyer du jeu et la rencontre a démarré par un duel de buteurs avec Anthony Belleau qui a ouvert le score puis Ilian Perreaux qui lui a répondu dans le premier quart d'heure avant de voir le Toulonnais manquer la cible. Le carton jaune reçu par Bastien Soury en réponse à une accumulation de fautes a changé la donne. En infériorité numérique dans le pack, les Biarrots ont subi la pression et, en sortie de mêlée à la demi-heure de jeu, Facundo Isa a su prendre de vitesse la défense basque pour aplatir le premier... et seul essai de cette rencontre. Juste avant la pause, Ilian Perreaux a manqué l'occasion de ramener le BO à quatre longueurs. Le buteur biarrot a été imité par Anthony Belleau au début du deuxième acte. Ce dernier a ensuite cédé sa place à Louis Carbonel, qui n'a pas eu besoin de quatre minutes pour démontrer la précision de son pied. Le demi d'ouverture a offert dix points d'avance au RCT avec un peu plus de 20 minutes à jouer. La fin de match a vu Biarritz mettre plus de pression sur la défense adverse, ce qui s'est matérialisé par deux pénalités d'Ilian Perreaux, la dernière à une minutes de la sirène. Malgré une dernière frayeur, Toulon s'impose (13-9) et retrouve le sourire quand Biarritz ne confirme pas son succès du week-end dernier face à Brive et reste dans la zone rouge.

Castres - Brive

Des Brivistes qui, pour leur part, continuent de broyer du noir. Après trois revers de suite, les joueurs de Jeremy Davidson ont prolongé leur série négative à l'occasion de leur déplacement à Castres, mais d'un courte marge. Benjamin Urdapilleta a sanctionné l'indiscipline du CAB en début de match avec deux pénalités mais Tedo Abzhandadze a répondu au buteur argentin. Toutefois, Levan Chilachava a donné plus de corps à l'avantage du CO peu avant la demi-heure de jeu. Après une accélération de Nick de Crespigny, le pilier castrais a parfaitement suivi pour aplatir en force. La sortie pour dix minutes de Wesley Tapueluelu après une accumulation de fautes aurait pu poser problème à Brive mais les Corréziens ont maintenu leur retard à seulement dix points à la pause. En difficulté sur le plan de la discipline au début du deuxième acte, les Castrais ont offert neuf points à Tedo Abzhandadze dans les 17 premières minutes de la seconde période, Benjamin Urdapilleta limitant le retour briviste avec une troisième pénalité à son actif. Le CO a pensé s'être donné un peu d'air juste avant l'heure de jeu avec un essai signé Geoffrey Palis mais la réponse de Brive a été immédiate par l'intermédiaire de Pierre Tournebize. Avec quatre points de retard à un quart d'heure du terme de la rencontre, le CAB s'est jeté à l'abordage mais seule une dernière pénalité de Tedo Abzhandadze a permis au club corrézien de réduire l'écart à une seule longueur. Après une fin de match en infériorité à la suite du carton jaune reçu par Setariki Tuicuvu pour un plaquage dangereux, Brive s'incline pour la quatrième fois de suite (23-22). Avec cette victoire, Castres prend très provisoirement la troisième place du classement.

Pau - Stade Français Paris

Entre une équipe de Pau restant sur trois revers de suite et une formation du Stade Français Paris restant sur trois victoires consécutives, il était aisé d'imaginer les séries se poursuivre. Mais, sur sa pelouse du Stade du Hameau, la Section Paloise s'est relancée aux dépens des Parisiens. Une rencontre qui a vu les deux équipes avoir beaucoup d'envie mais les défenses ont fini par avoir le dernier mot. Dans ce cas de figure, c'est l'indiscipline et la précision des buteurs qui a permis aux deux équipes de se départager... mais il a fallu attendre le dernier quart d'heure pour que cela arrive. En effet, pour son retour, Nicolas Sanchez a ouvert le score au bout de quatre minutes mais Zack Henry a répondu avec deux réussites en l'espace de cinq minutes. L'Argentin a permis au Stade Français Paris de recoller après 24 minutes mais, juste avant la sirène, le buteur béarnais a permis à sa formation de virer en tête à la pause. Entré sur la pelouse peu avant l'heure de jeu pour pallier la blessure à l'épaule gauche de Nicolas Sanchez, touché après un plaquage à retardement de Lekima Tagitagivalu, Joris Segonds n'a pas tremblé pour remettre les deux équipes à égalité. Mais les Parisiens ont craqué dans les douze dernières minutes. Sanctionnés à trois reprises, les joueurs de Gonzalo Quesada ont offert neuf points supplémentaires à Zack Henry, qui n'a pas manqué l'occasion de permettre à la Section Paloise d'aller chercher sa première victoire depuis de longues semaines (18-9). Pour les Parisiens, cette défaite frustrante ne leur permet pas de prendre le large vis-à-vis des deux dernières places.

Perpignan - La Rochelle

Perpignan attendait ça depuis le 25 septembre dernier et la réception de Toulon. Après quatre défaites consécutives, l'USAP a renoué avec la victoire aux dépens d'une décevante équipe de La Rochelle. La première période a été une longue successions d'offensives stériles, avec un Tristan Tedder en déveine sur pénalités avec deux échecs pour les Catalans, et le score était encore à 0-0 aux abords de la mi-temps. Toutefois, le carton jaune reçu à la 32eme minute par Reda Wardi en réponse à de nombreuses fautes en mêlée a changé la donne. Sur la dernière action de la première mi-temps et après une remontée de balle de 80 mètres, Afusipa Taumoepeau a bonifié une percée de son arrière Lucas Dubois pour aplatir le premier essai de la rencontre. Et il fallait bien ça pour débrider cette rencontre. Alors qu'Ihaia West a débloqué le compteur rochelais neuf minutes après la pause et à la suite d'un troisième échec pour Tristan Tedder, Afusipa Taumoepeau y est allé de son doublé dans la foulée. Dos au mur, le Stade Rochelais a répondu avec Facundo Bosch qui a ramené son équipe à six longueurs après un ruck destructeur. Mais Tristan Tedder a retrouvé de l'efficacité pour donner de l'air à l'USAP avant... le triplé d'Afusipa Taumoepeau qui a scellé le sort de la rencontre. Le deuxième essai rochelais digné Dillyn Leyds à deux minutes de la sirène restera anecdotique. Avec cette troisième victoire en neuf journées (22-13), Perpignan retrouve le sourire et cède la dernière place à Biarritz au jeu du résultat de la confrontation directe en début de saison. La Rochelle, pour sa part, voit sa série de trois victoires prendre fin.

TOP 14 / 9EME JOURNEE
Samedi 30 octobre 2021
Toulon - Biarritz : 13-9
Castres - Brive : 23-22
Pau - Stade Français Paris : 18-9
Perpignan - La Rochelle : 22-13
17h00 : Montpellier - Lyon
21h05 : Bordeaux-Bègles - Clermont

Dimanche 31 octobre 2021
21h05 : Racing 92 - Toulouse

Vos réactions doivent respecter nos CGU.