Top 14 (J8) : Vainqueur de La Rochelle, le Racing 92 s'empare de la première place du classement

Top 14 (J8) : Vainqueur de La Rochelle, le Racing 92 s'empare de la première place du classement©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365, publié le dimanche 26 novembre 2023 à 22h56

Au lendemain du succès de Pau face au Stade Français Paris, le Racing 92 a pris la mesure de La Rochelle à la Paris La Défense Arena (32-10) et passe devant les Béarnais grâce au bonus offensif obtenu en toute fin de match.



Le Top 14 a un nouveau leader ! Après Lyon, le Stade Français Paris et Pau, c'est le Racing 92 qui s'installe à la première place du classement au terme de la 8eme journée. Alors que les Palois ont pris le meilleur sur les Parisiens ce samedi, les Ciel-et-Blanc avaient besoin d'une victoire bonifiée face à La Rochelle pour les déloger. Si la victoire a très vite été une évidence, le cinquième point n'est venu que très tardivement. Dès l'entame de la rencontre, les coéquipiers de Siya Kolisi ont mis la main sur le ballon et le public de la Paris La Défense Arena a pu vibrer dès la 6eme minute. Au terme d'une succession de passes, Juan Imhoff a été décalé sur l'aile gauche et a pu aller aplatir malgré le retour d'Antoine Hastoy, aligné à l'arrière ce dimanche par Ronan O'Gara. Un essai transformé par Nolann Le Garrec mais les Maritimes ont vite relevé la tête. Après un plaquage haut de Gaël Fickou sur Pierre Bourgarit, Antoine Hastoy n'a pas laissé passer l'occasion de marquer les trois premiers points rochelais dans cette rencontre. Ce à quoi son vis-à-vis francilien a répliqué au quart d'heure de jeu. Les débats se sont alors équilibrés mais, à quinze minutes de la pause, tout a changé. Maladroit, Teddy Thomas a retenu Nolann Le Garrec d'une cravate alors que le numéro 9 des Ciel-et-Blanc venait de jouer au pied. Après révision vidéo, l'arbitre de la rencontre a décidé de sortir le carton rouge pour l'ailier rochelais et ancien joueur du Racing 92.

Les Rochelais ont été chahutés

Le cauchemar n'était pas terminé pour le double tenant de la Champions Cup qui, dans la minute suivante, a vu le ciel lui tomber sur la tête. Sur la touche consécutive à cette faute, les Franciliens sont allés en touche et ont mis en place un ballon porté conquérant. Pierre Bourgarit s'est alors mis à la faute en écroulant ce maul et la double sanction a été immédiate. En plus du carton jaune pour son talonneur, le Stade Rochelais a encaissé un essai de pénalité permettant au Racing 92 de se détacher au tableau d'affichage. Une double supériorité numérique que les joueurs de Stuart Lancaster n'ont pas manqué d'exploiter. Sur une inspiration géniale de Nolann Le Garrec, une chistera parfaitement exécutée, Antoine Gibert a pu percer une défense charentaise déséquilibrée pour aller à dame et mettre son équipe sur le chemin du bonus offensif. L'écart de 21 points n'a alors pas bougé jusqu'à la pause. Ne voulant pas sombrer en terre francilienne, les Rochelais ont abordé la deuxième période avec l'envie de bien faire et cela s'est matérialisé au bout de six minutes. Sur un jeu au près, Yoan Tanga a su trouver un espace dans le rideau défensif francilien et aller aplatir au pied des perches le premier essai de sa formation. Dans la foulée, Pierre Bourgarit a cru avoir profité d'un moment de flottement dans la défense francilienne pour aplatir un deuxième essai pour les Maritimes après un ballon porté.

Le Racing 92 libéré in extremis

Toutefois, la vidéo a permis de déceler une perte de contrôle du ballon par le talonneur de La Rochelle. L'essai a ainsi été logiquement refusé. Dans la foulée, Tristan Tedder a bonifié une position de hors-jeu de la défense charentaise pour redonner un peu d'air à sa formation. Ce qui n'a pas été de trop puisque l'entame du dernier quart d'heure a vu le Racing 92 avoir des problèmes de discipline. C'est tout d'abord Thomas Laclayat qui a payé les difficultés en mêlée de son pack en écopant d'un carton jaune. Sept minutes plus tard, Kitione Kamikamica a commis la faute de trop et a assisté à la fin du match depuis le banc de touche. Toutefois, ces supériorités numériques n'ont pas permis à La Rochelle d'espérer faire mieux qu'une défaite dans cette rencontre. La fin de match a vu les Racingmen pousser pour aller chercher l'essai qui leur offrirait le bonus offensif. La délivrance est venue à deux minutes de la sirène par l'intermédiaire d'Henry Arundell. L'arrière anglais est allé conclure en coin une action initiée par une récupération de balle puis une course solitaire de Max Spring. Grâce à cette victoire à cinq points (32-10), le Racing 92 déloge Pau de la première place pour une unité. Stuart Lancaster, battu par La Rochelle avec le Leinster lors des deux dernière finales de Champions Cup, a pris une petite revanche sur Ronan O'Gara. Les Rochelais, battus pour la cinquième fois en huit journées, restent dans la deuxième moitié du classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.