Top 14 (J11) : Le Racing 92 à nouveau battu à domicile par Bordeaux-Bègles

Top 14 (J11) : Le Racing 92 à nouveau battu à domicile par Bordeaux-Bègles©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le dimanche 28 novembre 2021 à 22h56

Pour la troisième fois de suite en Top 14, le Racing 92 s'est incliné sur sa pelouse face à Bordeaux-Bègles (14-37) en clôture de la 11eme journée. L'UBB pointe à deux points de Toulouse avant d'accueillir le leader du championnat le week-end prochain.



Bordeaux-Bègles deviendrait-il la bête noire du Racing 92 à la Paris-La Défense Arena ? Déjà victorieux dans les Hauts-de-Seine en novembre 2019 puis en janvier 2021, les joueurs de Christophe Urios ont confirmé l’adage « Jamais deux sans trois ». Pourtant, à la mi-temps, rien n’indiquait qu’un tel résultat était de l’ordre du possible. Après un faux-départ avec les joueurs franciliens qui ont trop anticipé le coup d’envoi, ces derniers ont très vite fait parler la poudre avec leur ligne de trois-quarts de feu. Sur la première offensive d’ampleur du Racing 92 en sortie de mêlée, Kurtley Beale a accéléré le jeu avant d’allonger sa place vers Teddy Thomas. L’ailier international français est allé aplatir le premier essai de la rencontre dès la 7eme minute. Dans la foulée, François Trinh-Duc n’a pas manqué la cible des 30 mètres sur la gauche pour rapprocher l’UBB à quatre longueurs avant d’échouer à longue distance. Cette première période a vu le Racing 92 faire le jeu et mettre au supplice la défense girondine. Toutefois, un certaine suffisance n’a pas permis aux hommes de Laurent Travers de concrétiser avant la 27eme minute. Après une pénalité jouée rapidement par Finn Russell, les Racingmen ont pilonné la défense de l’UBB puis Camille Chat a fait parler la puissance pour aplatir le deuxième essai de sa formation.

Le Racing 92 aux abonnés absents en deuxième période

Mais ce que le talonneur international ignorait à cet instant, c’est que la transformation de Maxime Machenaud allait être les derniers points inscrits par le Racing 92 dans cette rencontre. Incapables de corser l’addition, les Ciel-et-Blanc ont permis à Bordeaux-Bègles de reprendre confiance mais Maxime Lucu a manqué de peu d’inscrire un essai en toute fin de premier acte, perdant le contrôle alors qu’il allait aplatir. Revenant à une faute préalable, l’arbitre a permis à François Trinh-Duc de ramener l’UBB à huit points à la pause. Au retour sur la pelouse de la Paris-La Défense Arena, le match a changé du tout au tout. Après avoir résisté durant huit minutes, les Bordelais se sont mis à piquer avec Ulupano Seuteni. Sur une action initiée par une accélération de Ben Lam puis poursuivie par Yoram Moefana, le centre samoan est allé inscrire le premier essai girondin… qui a été loin d’être le dernier. Trois minutes plus tard, sur un contre rondement mené, ce même Ulupano Seuteni s’est mué en passeur décisif pour Santiago Cordero, qui a alors permis à l’UBB de passer devant au score pour la première fois du match. L’ailier argentin n’en avait pas encore fini avec la défense du Racing 92. A peine quatre minutes après cette première réalisation, la deuxième est venue d’une nouvelle accélération de Ben Lam en sortie de mêlée.

Cordero et Seuteni leaders de Bordeaux-Bègles

Malgré les retours d’Ibrahim Diallo et Donovan Taofifenua, Santiago Cordero s’est avéré être inarrêtable. A l’heure de jeu, François Trinh-Duc a manqué l’occasion de corser l’addition au pied mais ce n’était que partie remise. A un quart d’heure du terme de la rencontre, Santiago Cordero y est allé de son triplé ! Récupérant le ballon après un en-avant de Kurtley Beale, l’ailier argentin a piégé la défense francilienne en jouant au pied pour lui-même et est allé aplatir en solitaire. L’enjeu de la fin de match a été la possibilité pour l’UBB de prendre le bonus offensif et, à force d’insister, ça a fini par passer. A trois minutes de la sirène, Ulupano Seuteni a signé son doublé après une passe de Jean-Baptiste Dubié et après avoir résisté aux retour des défenseurs franciliens. Avec l’énergie du désespoir, les Racingmen ont poussé en toute fin de match mais Juan Imhoff a finalement été trop court. Grâce à cette deuxième mi-temps de folie, l’UBB s’impose nettement (14-37) et ne compte plus que deux points de retard sur Toulouse… avant de recevoir le leader du Top 14 le week-end prochain. Pour le Racing 92, cette deuxième défaite de suite n’est pas une bonne affaire, le club francilien ne profitant pas du revers de Lyon pour grimper dans la hiérarchie.

TOP 14 / 11EME JOURNEE
Samedi 27 novembre 2021
Perpignan - Clermont : 26-24
La Rochelle - Pau : 36-8
Montpellier - Castres : 25-24
Biarritz - Stade Français Paris : 17-14
Toulon - Lyon : 19-13
Toulouse - Brive : 18-11

Dimanche 28 novembre 2021
Racing 92 - Bordeaux-Bègles : 14-37

Vos réactions doivent respecter nos CGU.