Et si Perpignan évitait le barrage ?

Et si Perpignan évitait le barrage ?©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le dimanche 01 mai 2022 à 15h56

Avec la belle énergie du désespoir, Perpignan est allé s'offrir un baroud d'honneur dans sa lutte pour le maintien, en battant son concurrent direct Brive. Qui de ces deux clubs mythiques jouera le barrage face à un club de Pro D2 ?



La victoire de l'USAP contre Brive, samedi (27-10), permet aux Catalans de recoller à trois points de leur adversaire du week-end. Alors que la descente de Biarritz en Pro D2, qui ne faisait plus de doute depuis plusieurs semaines, a été officiellement entérinée avec la défaite devant Castres (13-48), tout l'enjeu de la fin de saison en bas de tableau concerne cette treizième place de barragiste qui reviendra soit à Perpignan, soit à Brive. Melvyn Jaminet rêve de ne plus avoir que deux matchs à disputer sous le maillot du club qui l'a révélé - avant de partir à Toulouse -, ce qui signifierait un maintien direct pour les Perpignanais en Top 14. "Il y avait clairement le seizième homme derrière nous", savoure l'arrière international.

"Ce plaisir du stade plein sous un temps parfait, c'était incroyable, on aurait cru les phases finales avec tout le monde derrière nous !" Melvyn Jaminet prévient toutefois : "On est toujours en vie, mais s'il faut jouer le barrage, on sera prêts." Le joueur assure qu'il est "le premier" à vouloir ce maintien, "un match comme celui-là montre bien que personne ne lâchera". En face, l'arrière Joris Jurand approuve, beau joueur : "On savait qu'on venait en terrain hostile. Ce public a démontré une fois de plus qu'il était incroyable." Perpignan va affronter deux clubs du top 6, à Castres puis en recevant l'UBB, tandis que Brive accueillera Toulouse avant de se rendre au Stade Français, qui n'a plus rien à jouer. A priori, l'USAP n'a donc pas le calendrier en sa faveur, mais...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.