Ski acrobatique (Big Air/F) : Ledeux fière de sa performance

Ski acrobatique (Big Air/F) : Ledeux fière de sa performance©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 08 février 2022 à 07h20

A l'issue de la finale du Big Air à Pékin, Tess Ledeux a exprimé de la fierté face à sa performance et ne regrette rien malgré l'écart faible qui la sépare d'Eileen Gu.

Tess Ledeux ne veut retenir que le positif. Alors que la médaille d'or du Big Air en ski acrobatique lui a échappé pour 0,75 points face à Eileen Gu, la Tricolore assure que ramener la médaille d'argent est déjà un énorme résultat. « Mon objectif, c'était d'avoir une médaille. C'est sûr que si c'était en or, ce serait encore plus dingue, a-t-elle confié peu après sa performance dans des propos recueillis par le quotidien L'Equipe. Mais une médaille olympique, on me l'enlèvera jamais. C'est incroyable. » Assurant avoir « skié à 100% », Tess Ledeux assure qu'elle n'aurait pas pu faire mieux. « Il y a eu meilleure, et c'est comme ça, ajoute-t-elle. Franchement, je peux pas me plaindre d'une médaille olympique. » A l'occasion de cette finale des Jeux d'hiver de Pékin, la skieuse de La Plagne a pu placer son désormais fameux double cork 1620, inauguré lors des derniers X Games, avant d'ajouter une nouvelle figure à son répertoire sur son deuxième essai. « Je suis très contente de mes deux sauts, parce que mon double 16, je l'avais mis qu'une fois en compétition et mon switch 1440, c'était la toute première fois que je le faisais, je l'ai appris aux entraînements ici », a affirmé Tess Ledeux.

Ledeux : « Je suis fière de moi »

Consciente qu'il lui fallait tenter autre chose pour déloger Eileen Gu de la première place, la Française a essayé d'innover avec un 1440 ponctué de deux « grab ». Une tentative qu'elle a qualifié volontiers de « coup de poker » avec une figure qu'elle n'avait jamais préparé à l'entraînement. « C'est pour ça que j'ai pas de regret, car j'ai tout essayé et je suis même fière de moi car j'aurais pu me désintégrer avant mon dernier saut car mine de rien, même si je suis dans ma bulle, j'entends et je savais ce qu'il s'était passé, a confié Tess Ledeux. Je suis fière de moi car j'ai su rester dans ma bulle. » Un dernier saut qui, malgré l'assurance d'apporter à l'équipe de France une troisième médaille, a été abordé avec la rage de vaincre. « J'avais envie d'aller chercher la gagne, j'avais prévu le coup pour, mais avec un saut que j'avais jamais fait de ma vie donc j'ai essayé de jouer au poker et j'ai perdu, a-t-elle assuré. C'est normal que ça passe pas nickel. Mais j'ai perdu avec une médaille d'argent, donc c'est cool ! » Après un titre mondial en slopestyle en 2017 puis en Big Air en 2019, Tess Ledeux a laissé derrière elle l'échec de Pyeongchang.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.