Les Japonais approuvent les JO sans spectateurs étrangers

Les Japonais approuvent les JO sans spectateurs étrangers©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le lundi 22 mars 2021 à 09h59

Alors que les Jeux olympiques de Tokyo se dérouleront, pour la première fois de l'histoire, sans spectateurs étrangers pour des raisons sanitaires, la population japonaise est en accord avec cette décision inédite. 

 

Comme c'était à prévoir, les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo ont annoncé samedi qu'il n'y aurait pas de spectateurs étrangers lors de l'événement, initialement prévu l'an dernier et qui se déroulera du 23 juillet au 8 août 2021 en raison de la pandémie de Covid-19. Une grande première dans l'histoire des JO, puisque même la grippe espagnole, pendant les Jeux d'Anvers en 1920, n'avait pas entraîné une décision aussi drastique, a rappelé à l'AFP Jean-Loup Chappelet, professeur à l'Université de Lausanne et spécialiste des JO. 

Une mesure "décevante" mais "inévitable"

"Afin de clarifier la situation pour les détenteurs de billets vivant à l'étranger et de leur permettre d'ajuster leurs plans de voyage à ce stade, les parties côté japonais sont arrivées à la conclusion que les spectateurs ne pourront pas entrer au Japon au moment des Jeux", a ainsi annoncé l'organisation samedi, tout en précisant que le Comité international olympique (CIO) et le Comité international paralympique (CIP) avaient approuvé cette mesure "décevante" mais "inévitable", en raison des risques sanitaires jugés trop importants. 

Les Japonais moins hostiles aux Jeux

Une décision approuvée par la population japonaise. Selon un sondage réalisé par le quotidien Asahi ce week-end, 85 % des 1 564 personnes interrogées déclaraient ainsi que les spectateurs étrangers devraient être interdits d'accès aux Jeux, alors que seulement 11 % jugeaient qu'ils devraient être en mesure d'y assister. En revanche, les Japonais semblent de moins en moins hostiles à la tenue de cette olympiade dans leur capitale. Alors que 11% des personnes interrogées estimaient en janvier que les Jeux ne devaient pas avoir lieu au Japon, ce pourcentage est monté à 21% au mois de février et désormais 27% dans ce sondage réalisé samedi et dimanche. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.