Basket - Bleues : Miyem veut sa "revanche"

Basket - Bleues : Miyem veut sa "revanche"©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 04 août 2021 à 22h39

L'équipe de France, sans parvenir à s'épargner un "money time" au couteau mercredi contre l'Espagne, disputera les demi-finales des Jeux et c'est bien là l'essentiel. Ce sera face au Japon, une (pas si) vieille connaissance.



Valérie Garnier pouvait souffler un grand coup après le succès au forceps de la France devant l'Espagne (67-64). "C'était terrible, mais un France - Espagne en quarts de finale des Jeux, ça ne peut être que comme ça, s'exclamait à chaud la sélectionneuse (sur France 2). On est restées devant, ça se joue à peu, on a eu des moments de faiblesse mais nous avons su rester debout. Les filles ont fait ce que j'avais demandé, elles ont respecté le plan en mettant de l'enthousiasme, de l'envie et de la volonté. C'est top." Place désormais au Japon, contre qui les Bleus ont perdu en ouverture : "On voit toute leur force. Que les joueuses savourent et profitent le temps du retour au village, car c'est quand même une qualification pour les demies des Jeux. Puis on va très vite switcher."

Garnier : "On nous répétait qu'on ne battait pas l'Espagne"

"C'était super dur, confirme la capitaine Endy Miyem. On y est allées avec le coeur, c'est toujours très accroché en quarts et on a tenu. On était vraiment concentrées, Marine Johannès disait qu'on ne perdrait pas et on se l'était dit... On nous répétait qu'on ne battait pas l'Espagne quand ça comptait, nous avions à coeur de montrer que ça se passerait autrement. On revient de loin, ça fait vraiment du bien. Il fallait prendre du plaisir et continuer à jouer notre jeu, celui du Nigeria et des Etats-Unis."


Après avoir compté jusqu'à quatorze points d'avance avant la mi-temps, les Bleues ont vu les Espagnols reprendre l'avantage dans le dernier quart. "J'aimerais bien qu'on prenne notre revanche, conclut Miyem par rapport au Japon. L'avantage, en les ayant déjà jouées, c'est qu'on les connaît et on sait de quoi elles sont capables. Mais nous aussi, depuis, on a évolué et grandi. A nous de tirer les leçons et changer l'issue."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.