Liqui Moly StarLigue (J7) : Le PSG et Montpellier victorieux avant le match de Nantes

Liqui Moly StarLigue (J7) : Le PSG et Montpellier victorieux avant le match de Nantes©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le samedi 29 octobre 2022 à 22h25

Avant le déplacement de Nantes à Limoges ce dimanche, le PSG s'est imposé à Dunkerque quand Montpellier a dominé le derby face à Nîmes pour revenir provisoirement à hauteur du leader invaincu de Liqui Moly StarLigue.



Nantes n'aura pas le droit à l'erreur. Alors que le « H » se déplace à Limoges ce dimanche en clôture de la 7eme journée de Liqui Moly StarLigue, le PSG maintient sous pression le leader invaincu du championnat. En effet, à l'occasion d'un déplacement à Dunkerque, le club de la Capitale a signé une quatrième victoire consécutive. Une rencontre qui a viré au bras de fer durant un premier quart d'heure qui a vu les deux équipes se rendre coup pour coup. Un 4-0 emmené par Elohim Prandi (14 buts sur 16 tirs) a permis au PSG de se détacher au tableau d'affichage mais l'USDK a su s'accrocher pour revenir à une longueur puis atteindre la mi-temps avec un retard de deux buts. L'entame du deuxième acte a tout d'abord vu Dylan Tossin (2 buts sur 4 tirs) et Florian Billant (1 but sur 2 tirs) permettre à Dunkerque de revenir à hauteur puis les joueurs de la Capitale reprendre le large au score. Après un 3-0 conclu par Dainis Kristopans (9 buts sur 12 tirs), l'écart a dans un premier temps oscillé entre deux et quatre longueurs, grâce notamment à Cornelius Kragh (5 buts sur 10 tirs) avant de repartir à la hausse. Une fin de match à leur main permet aux Parisiens de s'imposer de six longueurs (32-38).

Montpellier ne lâche pas non plus

Dans le même temps, Montpellier n'a pas laissé la victoire lui échapper lors du derby face à Nîmes. Si les joueurs de Patrice Canayer ont pris d'entrée les commandes au tableau d'affichage, la « Green Team » n'a pas fait le déplacement pour être une victime expiatoire. Les coéquipiers de Mohammad Sanad (5 buts sur 7 tirs) ont dans un premier temps effacé un retard de deux longueurs avant de revenir après avoir été menés de trois buts peu après le quart d'heure de jeu. Un 3-0 a même permis à l'USAM de passer devant pour la première fois du match. Néanmoins, le futur joueur de Nantes Julien Bos (8 buts sur 13 tirs) a permis au MHB de rejoindre les vestiaires avec une marge infime. Un duel qui est resté à couteaux tirés pendant les dix premières minutes du deuxième acte avant de voir Nîmes s'effondrer. Avec un seul but de Jean-Jacques Acquevillo (2 buts sur 4 tirs) en l'espace d'un quart d'heure, les joueurs de Ljubomir Vranjes ont vu Montpellier se détacher grâce aux onze réalisations inscrites dans le même temps. Un trou d'air XXL côte Nîmois qui a mis fin au suspense dans cette rencontre. Montpellier s'impose au final de huit longueurs (30-22) et, à l'image du PSG, revient à égalité de points avec Nantes avant la rencontre du « H » ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.