Bryan Bergougnoux revient sur sa maladie et son rêve de coacher l'OL

Bryan Bergougnoux revient sur sa maladie et son rêve de coacher l'OL©panoramic, Media365
A lire aussi

Thibaut Simon, Media365, publié le dimanche 05 novembre 2023 à 13h20

Atteint d'un cancer de la parotide, l'ancien joueur de l'OL et désormais entraîneur de Thonon-Evian en N2 se voit un jour coacher les Gones.



Dans les colonnes de l'Equipe, Bryan Bergougnoux, entraîneur du Thonon-Evian Grand Genève en N2 est revenu sur le combat qu'il mène contre la maladie. C'est avec un message plein d'espoir que l'ancien professionnel passé notamment par l'OL et le TFC s'est exprimé : "Si ça peut aider des gens qui sont dans ce genre de situation, à se dire qu'ils ne sont pas seuls, déjà, et que ce n'est pas une fatalité, que tant qu'on est en vie, il faut avancer."

Touché par un cancer de la parotide

À 40 ans, Bryan Bergougnoux se bat, comme il le faisait déjà sur les terrains de Ligue 1 (143 matches) et Ligue 2 (182 matches). Mais cette fois, c'est un autre adversaire qu'il doit affronter. Un cancer de la parotide qui lui a valu une ablation d'une glande salivaire. Pourtant, le champion de France 2002, 2004 et 2005 avec l'OL se veut positif malgré la paralysie du visage : "On n'est pas très beau mais bon, on ne l'était déjà pas et on n'est pas là pour l'être". En attente de résultats qui pourraient le conduire à effectuer des séances plus dures de radiothérapie, le natif de Lyon ne ressent pas de douleur physique et avance sans se plaindre. Au-delà de la maladie, c'est sur les terrains que Bryan Bergougnoux souhaite faire ses preuves. Le rêve, c'est aussi ce qui le fait avancer chaque jour.

Bergougnoux et l'OL, une histoire rêvée

Actuellement, c'est sur le banc de Thonon-Evian Grand Genève que Bryan Bergougnoux s'éclate. 7e de National 2 dans le Groupe A avec 11 points en huit matches, le club entraîné par l'ancien lyonnais vit un début de saison mitigé, mais reste à seulement quatre points du leader cannois. L'objectif est clair : atteindre l'élite professionnel et une accession rapide en National avant de se voir un jour, sur le banc lyonnais. "Il faut faire ses preuves, être prêt quand on y va. Mais oui, c'est un de mes objectifs, c'est aussi pour ça que je l'ai fait. Pour être honnête, c'est un peu le rêve ultime. Il y en a qui veulent coacher le Real, le Barça : je ne dirais pas "non" non plus, mais moi, mon rêve, c'est de coacher l'Olympique Lyonnais."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.