Ligue Europa : L'OM peut-il être optimiste avant de défier l'Atalanta Bergame ?

A lire aussi

Mathieu Warnier, Media365 : publié le jeudi 09 mai 2024 à 15h20

Après le match nul obtenu à l'Orange Vélodrome lors du match aller, l'OM se déplace à Bergame avec l'intention d'aller chercher sa place en finale de la Ligue Europa. Mais les hommes de Jean-Louis Gasset ont-ils des raisons d'être optimistes avant cette rencontre décisive ?

Le football français compte sur eux. Après l'échec cuisant du Paris Saint-Germain face au Borussia Dortmund en Ligue des champions, l'Olympique de Marseille peut aller chercher une place en finale de la Ligue Europa ce jeudi à Bergame. Une semaine après un match nul (1-1) encourageant sur la pelouse de l'Orange Vélodrome à l'occasion du match aller, les joueurs de Jean-Louis Gasset ont leur destin en main au moment d'entrer sur la pelouse de l'Atalanta Bergame. Son homologue Gian Piero Gasperini n'a pas caché que c'était « incroyable de ne pas perdre » à Marseille, face à un public qui « a donné beaucoup d'énergie à l'OM ». Toutefois, les Marseillais ne pourront pas compter sur un stade totalement acquis à leur cause pour les pousser. Mais s'il admet que son équipe « se transcende au Vélodrome », Jean-Louis Gasset assure que ses joueurs sont au fait de la situation.

L'Atalanta ne sera pas surprise deux fois

« Les joueurs ont conscience que c'est le match à gagner, a affirmé face à la presse l'ancien sélectionneur de la Côte d'Ivoire. C'est celui-là, il n'y en aura pas d'autres. L'équipe qui fait nul à l'extérieur part favorite, mais on va tout donner ! » S'il appelle ses joueurs à « entrer dans l'histoire » en arrachant cette place en finale, qui sera disputée le 22 mai prochain à l'Aviva Stadium de Dublin, le technicien marseillais peut également se raccrocher à l'histoire de l'OM, qui avait su y parvenir sur la pelouse de Bologne en 1999. Toutefois, l'OM devra composer avec une équipe de l'Atalanta Bergame qui abordera cette deuxième manche avec un tout autre état d'esprit. « On fera de notre mieux. On a vu les qualités de l'OM lors de ce match aller mais chaque match est différent, on est préparé à faire mieux, a ainsi affirmé face à la presse Sead Kolasinac, ancien du club phocéen. On n'a pas été si bon et on va essayer de s'améliorer sur le terrain. »

L'OM l'a déjà fait

Mais Jordan Veretout et ses coéquipiers devront surtout faire mentir les chiffres, qui disent que seulement 20% des clubs français n'ayant pas gagné le match aller ont passé le cap des demi-finales. Sauf que la dernière équipe tricolore à y être parvenu reste l'OM, autant face à Bologne que contre Newcastle en 2004. « C'est le rêve d'un footballeur de jouer des matchs comme ça, de gagner des titres, on est à l'OM pour ça, a affirmé le milieu de terrain olympien face à la presse. Ce n'est pas tous les jours qu'on joue une demie de Coupe d'Europe. On a envie de se faire plaisir et faire plaisir au club, et surtout aux supporters qui ne nous ont pas lâchés cette saison. Les amener à Dublin serait énorme. » Une finale de Ligue Europa sera également l'occasion de faire oublier une saison loin d'être évidente, marquée par trois changements d'entraîneur et un parcours loin d'être optimal en championnat. L'optimisme peut être de rigueur mais il reste 90 minutes, voire plus, à jouer pour y parvenir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.