Des Bleus très différents en Croatie

Des Bleus très différents en Croatie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 06 juin 2022 à 08h53

Trois jours après la défaite contre le Danemark (1-2), Didier Deschamps devrait procéder à de nombreux changements lundi soir en Croatie, pour le deuxième match des Bleus dans cette Ligue des nations.



Il est de retour. Parti au Pays basque, auprès des siens, après le décès de son père, Didier Deschamps a retrouvé le groupe tricolore samedi, au lendemain de la défaite des Bleus, emmenés par Guy Stephan, contre le Danemark au Stade de France (1-2), pour le compte de la première journée de la Ligue des nations. Et les tenants du titre vont tenter de rebondir lundi soir (20h45) dans la chaleur de Split, face à des Croates eux aussi en quête de rachat après avoir sombré contre l'Autriche (0-3). Un remake de la dernière finale de la Coupe du monde dont Benjamin Pavard pourrait être le seul survivant côté tricolore au coup d'envoi. « DD » pourrait ainsi procéder à une large revue d'effectif, notamment car "il y a beaucoup de fatigue" chez les Bleus.

Kylian Mbappé, touché à un genou contre les Danois, doit être laissé au repos, tout comme Raphaël Varane, forfait et remplacé par le bizut Ibrahima Konaté, ainsi que Karim Benzema, de nouveau buteur à Saint-Denis. Antoine Griezmann, en souffrance actuellement, pourrait aussi débuter sur le banc, avec Kingsley Coman, N'Golo Kanté et Jules Koundé, dispensés d'entraînement dimanche. Ce qui est certain, c'est que Mike Maignan va suppléer Hugo Lloris et que Presnel Kimpembe retrouvera une place de titulaire, le brassard en prime. D'après L'Equipe, William Saliba devrait l'accompagner en défense centrale, Pavard et Lucas Digne occupant les côtés pour ce retour possible à une défense à quatre. Aurélien Tchouaméni et Mattéo Guendouzi pourraient être associés dans l'axe, derrière un trio Moussa Diaby-Christopher Nkunku-Jonathan Clauss, en soutien de Wissam Ben Yedder.

Défense à trois ou à quatre ?

Un match qui doit permettre aux hommes de Deschamps de "repartir du bon pied" après leur déception de vendredi. "Il y a toujours des choses qu'on doit mieux faire sur l'alignement défensif et la gestion de la profondeur, quand le porteur du ballon n'est pas cadré, a rappelé le sélectionneur. Que ce soit dans une défense à trois ou à quatre, c'est la même chose. Depuis vendredi soir, on sait que c'est un coup d'arrêt. Maintenant, accident ou pas, on a fait de bonnes choses et ça s'est joué en fin de match, face à une très bonne équipe aussi. Le même objectif, après une défaite, c'est de rebondir."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.