UEFA : Le PSG et l'OM, une bataille stratégique face aux Portugais

UEFA : Le PSG et l'OM, une bataille stratégique face aux Portugais©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le mercredi 05 octobre 2022 à 20h00

Opposés à des équipes portugaises en Ligue des champions cette semaine et la suivante, le PSG et l'OM disputent une bataille stratégique. Les points UEFA coûtent cher, d'autant plus que la France et le Portugal sont relativement proches au classement.



Le hasard du calendrier a fait en sorte d'opposer les deux clubs tricolores engagés en Ligue des champions à deux formations portugaises. Anodine en apparence, cette double confrontation revêt néanmoins un aspect stratégique quant à l'indice UEFA. Et pour cause. Actuellement 5eme nation européenne, la France (52,664) est talonnée de très près par les Pays-Bas (50,900), 6eme, et les Lusitaniens (49,382), 7eme. Ainsi, l'OM a fait preuve d'inspiration en atomisant le Sporting Lisbonne ce mardi à l'Orange Vélodrome (4-1). Mais il ne s'agissait que du premier affrontement d'une bataille stratégique, se décomposant en quatre manches.

L'OM et le Sporting se retrouveront dans une semaine à Lisbonne dans le cadre de la 4eme journée de cette phase de groupes de la C1. L'autre confrontation franco-portugaise dont le premier acte aura lieu ce mercredi verra le Benfica recevoir le PSG avant des retrouvailles programmées mardi prochain au Parc des Princes. Si les équipes tricolores triomphent à l'occasion de ces échéances européennes, elles rendront service au football hexagonal sur la scène continentale. Et pas seulement pour la saison en cours. Prenant en compte les résultats des écuries de chaque pays sur les cinq derniers exercices, l'indice UEFA octroie le nombre de places à chaque nation en Coupes d'Europe, en fonction des résultats de ses pensionnaires.

Une place directement qualificative pour la C1 en jeu

Bénéficiant actuellement de deux billets qualificatifs en Ligue des champions et d'une accession aux tours préliminaires pour le 3eme de Ligue 1, la France se trouve moins bien lotie que les quatre grands championnats. Néanmoins, au vu de la prochaine réforme de la plus prestigieuse des coupes européennes prévue pour la saison 2024/25 (un passage de 32 à 36 participants), les Français pourraient disposer d'un siège supplémentaire. La condition sine qua non ? Conserver cette 5eme place à l'indice UEFA. Par conséquent, en plus de ralentir un concurrent direct à ce privilège, le PSG et l'OM sont engagés dans un combat charnière pour faire le plein de points et ainsi conforter l'avance de la France dans ce classement si important.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.