Ligue des Champions : L'OM s'incline sur le fil

Ligue des Champions : L'OM s'incline sur le fil©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 21 octobre 2020 à 23h10

Marseille a perdu dans le temps additionnel mercredi chez l'Olympiakos (1-0), pour sa réapparition en Ligue des Champions (groupe C).

Aucun club français n'est parvenu à s'imposer lors de la 1e journée de Ligue des Champions. Après la défaite du PSG et le nul de Rennes, l'OM est tombé en terre grecque, ce mercredi face à l'Olympiakos (0-1). La bande à André Villas-Boas a cédé vers la fin, mais il n'y aura personne pour crier au scandale. C'est l'équipe la plus méritante qui l'a emporté dans ce match.

Mandanda avait retardé l'échéance

Les Grecs ont forcé la décision à la 91e par l'intermédiaire du rentrant Ahmed Hassan. L'attaquant égyptien, qui avait déjà fait mal à Marseille lorsqu'il évoluait avec le Sporting Braga, a fait la différence de la tête en reprenant un service de l'ancien olympien Mathieu Valbuena. Une ouverture du score tardive mais logique de la part des locaux.



Si les débats ont été plutôt équilibrés durant la première mi-temps, ce fut une rencontre quasi à sens unique en deuxième. Et il a fallu un mélange de réussite et de brio de la part de Steve Mandanda pour que le score de parité reste de mise jusqu'à l'entame du temps additionnel. Le capitaine olympien a signé un arrêt exceptionnel devant Lazar Randjelovic (70e) et c'était deux minutes après que ce joueur serbe ait trouvé le poteau d'un tir croisé (68e). Avant cela, il y a aussi eu une reprise victorieuse de Georgios Masouras (52e), mais invalidée à cause d'une position (discutable) d'hors-jeu au départ de l'action.

L'entame était pourtant encourageante

Le gros temps faible s'est écoulé sans conséquence pour l'OM et les vice-champions de France pensaient pouvoir s'en sortir, avant que ne survient ce dénouement malheureux avant le gong. Au final, ils pourront nourrir des regrets, comme celui de ne pas avoir confirmé leur bonne entame de match. Soucieux de ne pas rester spectateurs lors de cette rencontre face à un concurrent direct pour la qualification, ils ont tenté de créer du danger aux avant-postes. Florian Thauvin est celui qui s'est montré le plus entreprenant, avec une frappe enroulée dès la 6e, passée hors cadre, et une reprise manquée du genou (33e) sur un centre de Jordan Amavi. À ces deux tentatives de l'international français a succédé ensuite un coup franc de Dimitri Payet (34e). L'essai était cadré, mais le Portugais José Sa a neutralisé le danger.

Le dernier rempart de l'équipe grecque s'est aussi illustré au retour des vestiaires en remportant un face à face contre Dario Benedetto (46e). Tout comme Mandanda, il a donc rempli sa tâche, à la différence près qu'il a préservé sa cage inviolée jusqu'au bout.

Au final, Marseille s'est donc incliné, portant à sept son nombre de revers consécutifs dans cette phase de poules de C1. Un résultat qui a de quoi plomber ses espoirs de qualification, même si rien n'est perdu. Il faudrait que les Olympiens se montrent beaucoup plus incisifs et ambitieux lors de leurs prochaines sorties pour essayer de se remettre de ce faux-pas initial.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.