Ligue des Champions (J4) : Kane, Camavinga, Rashford... Les tops et les flops de la soirée

Ligue des Champions (J4) : Kane, Camavinga, Rashford... Les tops et les flops de la soirée©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 09 novembre 2023 à 09h38

Découvrez les tops et les flops de la soirée de Ligue des Champions (hors PSV - Lens). Le Bayern, porté par sa déjà inévitable gâchette anglaise, et le Real ont enchaîné, au contraire de Manchester United.


Les tops

Harry Kane (Bayern)

Deux buts de plus contre le Galatasaray (2-1) pour l'avant-centre anglais, qui poursuit sa moisson de buts comme s'il évoluait en Bavière depuis dix ans. Le voilà à quatre réalisations en autant de matchs de Ligue des Champions, et surtout à 19 buts en quatorze rencontres si on y ajoute la Bundesliga.

Eduardo Camavinga (Real Madrid)

Si les Merengue ont passé la soirée tranquille attendue face à Braga (3-0), c'est aussi en bonne partie grâce à leur milieu défensif français, qui a été monstrueux d'activité. C'est la troisième fois de la saison seulement qu'il joue tout le match, après l'aller (1-2) et un match de Liga à Gérone (0-3).

Mikel Merino (Real Sociedad)

Un but dès la sixième minute de jeu, une passe décisive à la 21eme, et les Basques avaient déjà plié l'affaire devant le Benfica en menant 3-0 avant même la demi-heure (3-1, score final). La Real Sociedad, pour son retour en C1 après dix ans d'absence, est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale.

Les flops

Marcus Rashford (Man Utd)

Difficile de faire pire, pour celui qui reste considéré comme le leader offensif des Red Devils : pas impliqué sur les deux premiers buts qui permettaient aux siens de mener tranquillement 2-0 à Copenhague, il a été expulsé juste avant la mi-temps pour une semelle inconsidérée. Et MU a perdu 4-3.

Youssef En-Nesyri (Séville)

L'attaquant international marocain n'a pas forcément été le pire sur le terrain à Arsenal (2-0), puisqu'on ne l'a tout simplement pas vu. Et sans exagérer, les rares fois où ce fut le cas, c'est à oublier. Pas un seul tir, bref un match passé dans l'anonymat le plus complet du début à la fin.

Alexis Sanchez (Inter)

Titularisé à la place de Lautaro Martinez, ménagé à Salzbourg avant d'entrer pour transformer le penalty de la victoire en toute fin de match (0-1), l'attaquant chilien a été remplacé à la 68eme minute par son collègue argentin et ne va pas donner de maux de crâne à Simone Inzaghi, tant il a été insignifiant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.