L2 (J1) : Première douloureuse pour Saint-Etienne à Dijon

L2 (J1) : Première douloureuse pour Saint-Etienne à Dijon©Media365
A lire aussi

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le samedi 30 juillet 2022 à 17h51

La saison de Ligue 2 a bien mal débuté pour Saint-Etienne, nettement dominé et battu à Dijon sur le score de 2-1.



On dit souvent que l'apprentissage de la Ligue 1 représente un exercice délicat pour les formations promues au sein de l'élite. Toutefois, apprivoiser les codes et les exigences de la Ligue 2 peut s'avérer encore plus compliqué pour les formations de Ligue 1 rétrogradées à l'échelon inférieur. Ce samedi à l'occasion du lever de rideau de la saison de L2 au stade Gaston-Gérard de Dijon, Saint-Etienne l'a appris à ses dépens. Opposés à une formation rompue aux joutes de seconde division depuis sa relégation en 2020, les Verts ont été asphyxiés.

Lors de la première période à sens unique, les Bourguignons ont ouvert le score par l'intermédiaire de Mickael Le Bihan (1-0, 29eme). Puis avant le repos, Bryan Soumaré a enfoncé le clou, concrétisant la nette domination des Rouge et Blanc (2-0, 41eme). Au retour des vestiaires, les hommes de Laurent Battles ont pendant un moment espéré refaire surface dans cette rencontre déséquilibrée grâce à la réduction de l'écart signée Ayman Aiki dont il s'agit du premier but chez les professionnels à 17 ans (2-1, 69eme).

Bouanga voit rouge

Mais les velléités stéphanoises ont rapidement été éteintes par le DFCO dont l'hégémonie s'est par la suite accentuée. A trois reprises, Saint-Etienne a bien failli couler mais des sauvetages (75eme, 82eme) ou une maladresse dijonnaise (84eme) a sauvé le club du Forez d'une addition plus salée. Les visiteurs ont cependant définitivement coulé lorsque Denis Bouanga a prononcé des mots désobligeants à l'attention de l'arbitre qui n'a pas hésité à l'expulser avant la fin des débats (90eme). L'ASSE commence donc très mal sa campagne 2022-23 en s'inclinant à Dijon, premier leader de la saison avant le multiplex de 19h ce samedi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.