PSG : Mbappé "ne souhaite à personne" ce qu'il a vécu en 2022

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 30 mai 2024 à 13h02

La prolongation de Kylian Mbappé au PSG, il y a deux ans, a été une véritable affaire d'Etat, au propre comme au figuré. A froid, l'intéressé confesse avoir été un peu rattrapé par les événements.

Kylian Mbappé a livré une longue interview à CNN. En plus de parler de son avenir, tout en réussissant encore à ne pas lâcher officiellement le morceau concernant le Real Madrid, le capitaine de l'équipe de France est revenu sur sa dernière prolongation au Paris Saint-Germain, à l'été 2022 : "C'était plus que le PSG, il y avait la Coupe du monde au Qatar et plein de choses autour de ça. C'était une grande et difficile décision, très dure pour un garçon de 20 ans. Mais je ne regrette rien. Dans une carrière, vous devez prendre des décisions difficiles et c'est ce que j'ai fait. Après, je suis devenu le meilleur buteur de l'histoire du PSG. Je veux juste me souvenir des belles choses. Bien sûr, ce n'était pas une situation facile, je ne souhaite à personne de vivre ça."

"Quand je suis arrivé, je n'étais qu'un jeune gars qui voulait être quelqu'un"

Kylian Mbappé avait notamment révélé que le président de la République était personnellement intervenu. Il s'en était expliqué pour un autre grand média américain, le New York Times, assurant béatement qu'il n'avait jamais imaginé parler avec le chef de l'Etat de l'avenir de sa carrière : "C'était fou." D'après le champion du monde 2018 et meilleur buteur du Mondial 2022, Emmanuel Macron voulait qu'il reste au vu de son importance pour le pays, et le joueur avait admis que ça avait compté dans sa décision de prolonger. Sans trop s'apitoyer sur son sort en Ligue des champions avec le club de la capitale, Kylian Mbappé a tenu une nouvelle fois à remercier le club de sa ville : "Quand je suis arrivé de Monaco en 2017, je n'étais qu'un jeune gars qui voulait être quelqu'un dans le football mondial. Je n'avais encore rien fait d'important. C'était spécial, sept ans c'est beaucoup, encore plus dans le football moderne."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.