PSG : La tribune Auteuil partiellement fermée après le Classique

PSG : La tribune Auteuil partiellement fermée après le Classique©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le jeudi 27 octobre 2022 à 11h30

Suite notamment à l'usage d'engins pyrotechniques au Parc des Princes au sein de la tribune Auteuil, lors du Classique, le PSG a été sanctionné par la commission de discipline de la LFP.



Le Parc des Princes va prochainement sonner un peu creux. En effet, réunie ce mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a tranché concernant les légers "débordements" causés par certains supporters du Paris Saint-Germain lors du Classique, un choc qui avait clôturé la 11eme journée de Ligue 1, le 16 octobre dernier. Ainsi, pour des motifs « d'usage d'engins pyrotechniques, d'utilisation de laser et d'intrusion sur l'aire de jeu », lors de la préciseuse victoire des joueurs de Christophe Galtier contre l'Olympique de Marseille (1-0, but de Neymar), la tribune Auteuil de l'enceinte parisienne a reçu une petite sanction. Cette dernière a écopé d'un match de fermeture partielle et d'un match à huis clos avec sursis par la police des terrains de la LFP. De ce fait, l'une des tribunes du Parc des Princes, où l'on retrouve notamment les supporters ultras du club, sera en partie vide samedi prochain lors de la réception de Troyes (17h), un match comptant pour la 13eme journée de Ligue 1.

Le Stade Pierre-Mauroy également dans le viseur

De plus, de nouveaux débordements dans la tribune Auteuil pourraient donc entraîner de plus fortes sanctions à l'avenir pour le PSG. Lors de cette réunion de la commission de discipline de la LFP, Lille a également été averti pour plusieurs raisons (usage d'engins pyrotechniques et jets d'objets) suite au chaud derby contre Lens (victoire 1-0 des Dogues, but de Jonathan David), lors de la 10eme journée du championnat de France, le 9 octobre dernier. Le LOSC a écopé d'un match avec sursis de fermeture de la tribune Nord du Stade Pierre-Mauroy (Villeneuve-d'Ascq). Par ailleurs, si l'affaire mêlant Islam Slimani (Brest) et Johan Gastien (Clermont) a été mise en instruction, la LFP a tranché au sujet d'Abdoul-Kader Bamba et d'Alban Lafont (Nantes), de Stephy Mavididi (Montpellier), ou encore de Rasmus Nicolaisen (Toulouse).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.