L1 : Le dossier de l'affaire Slimani-Gastien placé en instruction

L1 : Le dossier de l'affaire Slimani-Gastien placé en instruction©Panoramic, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mercredi 26 octobre 2022 à 22h08

Sans surprise, la Commission de Discipline de la LFP a pris la décision de placer le dossier de l'affaire Slimani-Gastien en instruction, ce mercredi soir.



Un verdict était attendu, il sera différé. Ce mercredi soir, la commission de discipline de la LFP (Ligue de Football Professionnel) s'est réunie afin de distribuer les sanctions relatives aux événements survenus lors des dernières journées de Ligue 1. Notamment l'affaire entre Islam Slimani et Johan Gastien. Pour rappel, l'attaquant de Brest s'est plaint d'avoir été la cible d'insultes racistes venant du joueur clermontois, après la rencontre opposant les deux équipes, dimanche (1-3). L'Algérien a assuré avoir entendu les mots "sale blédard" ou encore "sale arabe". "Jamais de ma vie je ne dirais ça" s'est défendu Gastien.

Slimani suspendu face à Nice

Dans son communiqué officiel, la commission de discipline s'est prononcée : "Au regard de l'incident intervenu pendant la rencontre Clermont Foot 63 - Stade Brestois 29 (12ème journée de Ligue 1 Uber Eats), la Commission de Discipline de la LFP décide de mettre le dossier en instruction", peut-on lire. Par ailleurs, un match de suspension ferme a été infligé à Slimani, qui a récolté un troisième carton jaune lors des 10 dernières rencontres disputées. La sanction prenant effet à partir de mardi 1er novembre, l'attaquant sera suspendu pour le match opposant Nice à Brest (le 6) mais sera en mesure de défier Reims, ce week-end lors de la 13ème journée du championnat de France de Ligue 1 (dimanche, 15 heures).

Dans les autres sanctions, Kader Bamba (Nantes) sera suspendu deux matchs fermes, plus un avec sursis. Une sanction similaire a été infligée à Stephy Mavididi (Montpellier), suite à son échange virulent avec Sinaly Diomande (OL), qui lui, n'a eu qu'un seul match ferme. Alban Lafont (Nantes), qui a tenté d'obtenir des explications auprès de l'arbitre après le match contre Nice, et Rasmus Nicolaisen (Toulouse), coupable d'une main face à Strasbourg, ont écopé d'un match de suspension, plus un avec sursis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.