OL : La drôle de raison de la mise à l'écart de Marcelo

OL : La drôle de raison de la mise à l'écart de Marcelo©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 10 mai 2022 à 10h14

Ecarté par l'OL en août avant de rejoindre Bordeaux cet hiver, le défenseur brésilien Marcelo a notamment été sanctionné par le club lyonnais en raison de... ses flatulences.



Un "fartgate" à l'OL ? Alors que l'Angleterre avait été choquée en 2018 par un improbable scandale lors d'un grand tournoi de fléchettes où deux champions s'accusaient mutuellement de pets malodorants, le club lyonnais aurait également vécu une expérience du même type l'été dernier. D'après L'Equipe, la mise à l'écart de Marcelo, après la lourde défaite à Angers du 15 août dernier (0-3), a notamment été causée par le "comportement déplacé" du défenseur brésilien dans les vestiaires du stade Raymond-Kopa à l'issue de la rencontre. Selon le quotidien sportif, il aurait été pris de flatulences, ce qui aurait beaucoup amusé certains de ses coéquipiers mais beaucoup moins l'ex-directeur sportif lyonnais Juninho. Un comportement peu apprécié par ce dernier, et Marcelo avait été envoyé avec l'équipe réserve dans la foulée.

Des performances cataclysmiques

L'ancien joueur du Besiktas payait aussi, et surtout, ses performances cataclysmiques, lui qui avait d'ailleurs marqué contre son camp lors de ce match à Angers qui restera son dernier avec l'équipe première de l'OL. Alors qu'il était lié jusqu'en 2023, Marcelo avait fini par trouver un accord avec le club rhodanien pour résilier son contrat fin janvier, avant de s'engager ensuite avec Bordeaux. Apparu à neuf reprises avec les Girondins, pour un bilan de sept défaites et deux matchs nuls (et cinq cartons jaunes), le défenseur de 34 ans n'a pu enrayer la dynamique catastrophique du club au scapulaire, désormais dernier du classement à deux journées de la fin et qui n'a plus qu'une infime chance d'éviter la relégation en Ligue 2. Balayés à... Angers le week-end dernier (1-4), les hommes de David Guion, le troisième entraîneur de la saison bordelaise, vont tenter de sauver leur peau et d'accrocher la place de barragiste contre Lorient et à Brest, mais sont dépendants des résultats de Metz (19e) et Saint-Etienne (18e).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.