OM-PSG : Le profil du streaker en question

OM-PSG : Le profil du streaker en question©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 26 octobre 2021 à 15h21

L'individu qui a pénétré sur la pelouse de l'Orange Vélodrome et s'est approché de Lionel Messi lors d'OM-PSG est un sans-papiers qui n'a pas de domicile fixe, et, surtout, n'est pas un habitué du stade marseillais. De quoi aider l'OM, qui risque gros devant la commission de discipline de la LFP et devrait plaider l'acte isolé ?



Il restait une vingtaine de minutes à jouer dimanche soir à l'Orange Vélodrome quand la rencontre entre l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain a dû être interrompue, en raison de l'irruption sur la pelouse d'un individu, doté d'une belle pointe de vitesse, qui a poursuivi Lionel Messi et stoppé l'offensive parisienne. Ce spectateur a pu traverser une bonne partie du terrain sans être inquiété, avant d'être maîtrisé par la sécurité. Ce qui pourrait coûter cher à l'OM, déjà sous la menace d'un retrait de point après les incidents survenus à Angers. D'autant plus que de nombreux projectiles ont été lancés sur les joueurs du PSG pendant la rencontre, et en particulier sur les corners. Et ce malgré l'installation de filets de protection supplémentaires. Onze interpellations ont d'ailleurs eu lieu en marge de la rencontre.

Un jeune homme "peu cohérent"

Rapidement évacué et interrogé par la police, le streaker, dont l'intrusion a fait le tour du monde et qui portait une banane aux couleurs de l'OM, n'est pas abonné au Vélodrome, dont il ne serait pas d'ailleurs un habitué, rapporte RMC Sport, qui précise : "Lors de ses échanges avec les forces de police, le jeune homme est apparu comme peu cohérent et s'est difficilement expliqué en français. Il s'agit d'un sans-papiers qui n'a pas de domicile fixe dans la région." De quoi aider les dirigeants marseillais (qui comptent porter plainte contre les fauteurs de trouble) à se défendre, en expliquant qu'il s'agissait d'un acte isolé ? Ils font d'ailleurs remarquer qu'Angers n'avait pas été sanctionné après son match face à l'OM du mois dernier, quand un spectateur avait pénétré sur la pelouse du stade Raymond-Kopa pour aller saluer Jorge Sampaoli. La commission de discipline de la LFP doit étudier ce dossier mercredi, à 18 heures.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.