Lens : Les ultras prêts à laisser leurs places aux Sévillans

Lens : Les ultras prêts à laisser leurs places aux Sévillans ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Victor Romedenne, Media365, publié le lundi 11 décembre 2023 à 11h27

Le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin a annoncé tardivement que les supporters du FC Séville ne seront pas autorisés à se rendre à Bollaert pour encourager leur équipe face à Lens. Cette décision suscite beaucoup de colère en Espagne et les ultras lensois ont décidé de se joindre aux andalous pour contester cet arrêté.



Ce mardi, à 18h45, le RC Lens jouera son dernier match de phase poule de Ligue des Champions. Les Nordistes devront accrocher au moins le match nul pour être reversés en Europa League. Ils affronteront un FC Séville dernier du groupe mais qui aura l'objectif d'arracher aussi la troisième place en sortant vainqueur de cette rencontre. Les tristes évènements qui ont eu lieu en France ces derniers mois donnent aujourd'hui une vague d'interdictions des déplacements de supporters. Ce dimanche, Gérald Darmanin a annoncé, dans une interview pour Brut, que les supporters sévillans ne pourront pas se rendre à Bollaert. Cette annonce, faite seulement 48h avant la rencontre, a évidemment fait enrager les Espagnols au point que le club communique lui-même à ce sujet : "Le FC Séville tient à préciser qu'à ce jour, il n'a reçu aucune communication officielle ni des autorités françaises ni de l'UEFA qui soutiennent une telle mesure. Le FC Séville est contre cette mesure car il considère qu'elle porte préjudice à ses supporters en particulier et au football en général, avec des mesures disproportionnées qui ne semblent pas justifiées.

Le FC Séville est en train d'entreprendre des démarches auprès du gouvernement espagnol pour tenter de garantir que cette mesure d'interdiction ne soit pas appliquée, car de nombreux supporters ont déjà eu des confirmations de vols et de voyages vers la France pour assister au match contre Lens.

Le FC Séville considère qu'un préjudice est causé à ses supporters et qu'un dangereux précédent est créé en termes de mouvements de supporters."

"Les supporters sévillans n'ont pas à subir votre incompétence"

Dans la nuit, les ultras lensois ont également réagi à l'interdiction de déplacement des supporters. Sur leurs réseaux, les Red Tigers 1994 ont publié un communiqué fustigeant le gouvernement mais indiquant également qu'ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que les Sévillans puissent assister à la rencontre : "Nous ne pouvons accepter et nous n'accepterons plus ces arrêtés iniques et liberticides de la part d'un exécutif aux abois qui veut juste gonfler ses petits biscotos pour impressionner. Nous fûmes 2.000 à Séville, nous fûmes 1.600 à Eindhoven, nous fûmes 3.000 à Londres. Tout se passa bien et les pouvoirs publics locaux n'eurent aucune peine à encadrer des 'bêtes assoiffées de Sang et Or.' Les supporters sévillans ont déjà réservé et payé leurs moyens de transport, leurs places et leurs nuits d'hôtel et n'ont pas à subir votre incompétence. Fidèles aux valeurs fortes d'accueil, d'hospitalité et de convivialité du bassin minier et fidèles aux principes Ultra qui nous font œuvrer à un football populaire et solidaire, nous ferons donc en sorte d'accueillir les supporters de Séville quitte à laisser nos places pour les faire entrer dans nos tribunes ! Nous accompagnerons évidemment les supporters dans toutes leurs démarches juridiques si cela s'avère nécessaire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.