L1 (J24) : L'OM évite le piège clermontois

Axel Divio, Media365, publié le samedi 02 mars 2024 à 23h02

Marseille réalise la belle opération du samedi en s'imposant chez la lanterne rouge, Clermont (1-5). Une victoire synonyme de 6e place pour le club phocéen.

L'OM de Jean-Louis Gasset reste invincible ! Et surtout le célèbre slogan du club olympien, « Droit au But », reprend vie grâce aux trois buts minimum marqués par les Marseillais avec son nouvel entraîneur (12 buts marqués en 3 matchs) ! Côté clermontois, c'est la soupe à la grimace et la confirmation que le projet collectif a sérieusement pris du plomb dans l'aile...
Les velléités offensives olympiennes étaient rapidement perceptibles. Dès les premières secondes de jeu, le fort pressing va asphyxier des Auvergnats qui vont tout d'abord faire le dos rond pour éviter l'ouverture du score marseillaise. Une percée plein axe de Leonardo Balerdi aurait mérité meilleure issue (11e), tandis qu'Ismaila Sarr fera preuve de trop d'individualisme en oubliant Amine Harit en retrait (19e). Ce dernier oubliera vite son amertume en voyant Illiman Ndiaye, déjà buteur contre Montpellier lors de la dernière journée, faire de nouveau trembler les filets après une déviation d'Aubameyang sur un centre de Clauss (0-1, 23e). L'OM s'appuie notamment sur un Jonathan Clauss de haut niveau sur son aile droite, ou sur Aubameyang « loin d'être cramé » comme l'avait rappelé son coéquipier Amine Harit en avant-match. Le Gabonais butera sur un bel arrêt de Mory Diaw (36e), encore auteur d'une belle claquette pour détourner une tête d'Ismaila Sarr (44e).

Clermont y croit

Côté Clermont, pas grand-chose... et pourtant, ce sont bien les hommes de Pascal Gastien qui vont égaliser grâce au premier but en Ligue 1 du Marseillais Bilal Boutobba, opportuniste dans la surface pour reprendre victorieusement une remise de la tête de Florent Ogier (1-1, 53e). Un petit coup dur pour l'OM qui avait pourtant déjà mis le feu dans la surface adverse par Ndiaye et Aubameyang (48e), puis par un ciseau acrobatique superbe du meilleur buteur marseillais (50e). C'est lui qui va empêcher l'OM de douter davantage ! Sur un centre d'Azzedine Ounahi, Aubemeyang place une tête que Diaw repousse dans ses pieds avant de redonner l'avantage à l'OM d'un petit piqué (1-2, 59e).

Clauss dans tous les bons coups

La grande prestation de Jonathan Clauss devait être parachevée d'un but. Mission accomplie d'une superbe frappe en pleine lucarne après un service d'Ismaila Sarr (1-3, 66e). Illiman Ndiaye n'est pas loin du quatrième but (71e) et c'est finalement Luis Henrique qui va s'en charger. Sur un contre rondement mené, le Brésilien est servi sur un plateau par Faris Moumbagna (1-4, 79e). Le Camerounais va conclure la démonstration marseillaise d'une frappe limpide qui va se loger au ras du poteau gauche d'un Diaw totalement abandonné par sa défense (1-5, 92e). Le collectif clermontois n'a plus de répondant, un ressort est clairement cassé et Pascal Gastien ne semble plus l'homme de la situation pour un maintien en Ligue 1.
Libéré offensivement face à un pâle adversaire, l'OM remonte provisoirement à la 6e place de Ligue 1 et revient à 6 points de l'AS Monaco (3e). L'opération remontada est en marche ! De bon augure avant de retrouver la Ligue Europa jeudi, en huitième de finale aller contre Villarreal ! Pour écrire une nouvelle belle page du chapitre Gasset ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.