OM : La rancœur de Rami

OM : La rancœur de Rami©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 19 octobre 2020 à 09h55

Adil Rami n'a toujours pas digéré la manière dont s'est terminée son aventure marseillaise.

Cela fait un an et demi que le séjour d'Adil Rami à Marseille a pris fin. Cela s'est fait brusquement et violemment puisque l'expérimenté défenseur a été licencié par son employeur. Beaucoup de choses se sont passées depuis dans la vie de l'intéressé, dont deux expériences à l'étranger, mais il n'a pas encore oublié cet épisode. Car cela l'a beaucoup touché, et il l'a reconnu dans un entretien à La Provence.

« Je suis fait de hauts et bas. J'avais commencé ma préparation, j'étais prêt à entamer cette troisième saison et on m'a coupé l'herbe sous le pied, c'est frustrant. Ça, je ne pardonnerai jamais », a-t-il lâché. Des propos forts, surtout qu'ils émanent de quelqu'un qui n'est pas rancunier à la base. Durant son parcours, Rami a toujours su se rabibocher avec les personnes avec qui il était fâché, mais cette fois les limites ont été franchies. « Je n'ai pas de problème avec l'OM, mais juste avec une personne... Le coach n'a pas eu son mot à dire. Il n'était même pas au courant (...) Des coéquipiers m'ont dit qu'ils allaient voir le club (pour régler le problème). Mais tu ne peux rien faire quand c'est personnel », a-t-il expliqué.

Rami « pardonne » à Rudi Garcia

Les griefs de Rami sont clairement dirigés à l'encontre de Jacques-Henri Eyraud, le président. En revanche, il indique ne pas en vouloir à Rudi Garcia, le coach. Ou, du moins, plus maintenant. « Oui, je lui en ai voulu et tout le monde le sait. Mais aujourd'hui, je ne peux pas lui en vouloir encore. Je me sens heureux, je rejoue au football. Je suis bien à Porto. Ça apaise mon énervement et ma rancune. Il n'a pas été parfait, moi non plus, je lui pardonne. Il reste quelqu'un d'important dans ma carrière », a conclu l'ancien international français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.