OM : Alvaro ne veut plus parler de Neymar

OM : Alvaro ne veut plus parler de Neymar

Axel Allag, publié le vendredi 23 octobre 2020 à 16h32

Alvaro Gonzalez, le défenseur central de l'OM, a été sondé sur l'affaire avec Neymar, en conférence de presse. Il a offert une réponse claire aux médias.

Présent en conférence de presse avant le déplacement de l'Olympique de Marseille à Lorient (samedi, 17 heures), Alvaro Gonzalez, le défenseur central du club phocéen, a été sondé sur la polémique avec Neymar.

Pour rappel, l'OM avait su s'imposer au Parc des Princes face au PSG (0-1) le 13 septembre dernier, mais ce résultat avait été balayé par l'affaire entre Gonzalez et le numéro 10 brésilien. Ce dernier avait assuré avoir été victime d'insultes racistes de la part du défenseur. Cependant, en raison d'une absence d'éléments à charge, la Ligue n'avait pas pu trancher sur le sujet.

Ainsi donc, l'ancien élément de Villarreal a exprimé sa volonté de se concentrer sur le terrain, alors que l'OM sort d'une prestation terne conclue par une défaite sur la pelouse de l'Olympiakos en Ligue des Champions (1-0). "J'ai beaucoup parlé de ça, maintenant je suis passé à autre chose. J'ai besoin de parler de foot et le plus important c'est l'OM. Je veux parler de Lorient, de Ligue des Champions, et plus de Neymar", a indiqué Alvaro Gonzalez.


Villas-Boas fatigué par les questions sur ses choix tactiques

L'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas, a lui assumé ses responsabilités après la défaite, en clamant que le système utilisé en Grèce n'était pas la cause du revers. "Je n'en peux plus avec vos questions sur le système. Il faut arrêter avec ça. Ce n'est pas le système le problème, ce sont d'autres choses. On doit augmenter le niveau de prestation individuelle, mais ça c'est de ma responsabilité. Vous pouvez me pointer sur ça", a pesté le coach lusitanien.

Par ailleurs, il a pris la défense de Dimitri Payet, décevant en Grèce alors qu'il était attendu comme le leader technique de l'équipe phocéenne. "C'est toujours comme ça ici, c'est tout ou rien. Quand ça ne va pas bien, tout est un désastre. L'an dernier, c'était un génie du football. Moi je suis là pour protéger mes joueurs."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.