Le PSG donne 50 000 euros pour les enfants ukrainiens

Le PSG donne 50 000 euros pour les enfants ukrainiens©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mardi 08 mars 2022 à 22h02

Après l'Olympique Lyonnais, au tour du Paris Saint-Germain de venir en aide à l'Ukraine. Les enfants touchés par la guerre vont recevoir 50 000 euros de la part du club de la capitale, en association directe avec le Secours populaire.



Le Paris Saint-Germain a annoncé mardi débloquer 50 000 euros d'aide humanitaire à l'attention des enfants ukrainiens, particulièrement touchés depuis près de deux semaines et l'invasion russe dans leur pays. Les achats sont déjà ciblés sur 9 000 kits de produits d'hygiène et de nourriture (lait en poudre, couches, savon, paracétamol...), ainsi que leur distribution. "Ils seront achetés dans les pays limitrophes à l'Ukraine par les partenaires du Secours populaire français, précise le club de la capitale. Grâce à ce partenaire historique, l'action du club vise à venir en aide aux populations les plus vulnérables, notamment les familles de réfugiés et migrants." L'Olympique Lyonnais avait déjà décidé, vendredi, de délivrer le même montant pour l'UNICEF, en visant plutôt "l'accès à l'eau, à l'éducation, à la santé et à la protection".

L'ancienne joueuse Sabrina Delannoy, désormais directrice adjointe du fonds de dotation du club, rappelle la mission du PSG : "Nous avons vocation à venir en aide aux enfants confrontés à toutes sortes de difficultés. La situation en Ukraine est très préoccupante et nous sommes heureux de pouvoir compter sur notre partenaire historique, le Secours populaire, pour pouvoir agir et les toucher directement" Corinne Makowski, secrétaire nationale du Secors populaire, juge "essentiel cet engagement renouvelé, pour nous donner les moyens d'agir avec nos partenaires sur place afin de soulager les familles et les enfants qui subissent les conséquences de la guerre" : "La solidarité est indispensable pour créer des liens, contribuer à bâtir un avenir porteur de sens pour l'humanité, dans une démarche de culture de la paix."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.