Baromètre L1 : Cabella, Messi, l'arbitrage... Les tops et les flops de la 12eme journée

Baromètre L1 : Cabella, Messi, l'arbitrage... Les tops et les flops de la 12eme journée©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le lundi 24 octobre 2022 à 10h18

Retrouvez nos tops et nos flops de la 12eme journée de Ligue 1 marquée par les belles performances de Rémy Cabella, Lionel Messi et Alexandre Lacazette, mais aussi par de nouveaux épisodes discutables d'arbitrage.


Les tops

Rémy Cabella (Lille)

Le plus beau match de la saison a été remporté par Lille contre l'AS Monaco dimanche soir sur le score inhabituel de 4-3 ! Dans les 4 buts nordistes, il y en a eu 2 de Rémy Cabella. Titularisé pour la 2eme fois de suite au poste de numéro 10, l'ancien Montpelliérain a marqué sur 2 tirs cadrés au sein de la surface monégasque et aidé le LOSC à faire basculer le match de son côté. A 32 ans, Cabella prouve qu'il en a encore sous la semelle.

Lionel Messi (PSG)

Lui, il a 35 ans et après une première saison délicate, il en vit bien une deuxième bien plus réussie au Paris-SG. Lionel Messi s'est occupé de presque tout, vendredi soir à Ajaccio (3-0). L'Argentin, en verve à un mois d'une Coupe du Monde qu'il ambitionne de décrocher enfin, a signé un but de toute beauté comme au temps de sa splendeur à Barcelone et deux passes décisives pour Kylian Mbappé. Messi est le meilleur passeur de Ligue 1 avec 9 assists.

Alexandre Lacazette (Lyon)

La première victoire de Laurent Blanc à la tête de l'OL porte la marque d'Alexandre Lacazette. Après avoir délivré un service décisif à Houssem Aouar sur l'ouverture du score rhodanienne à Montpellier, samedi, le capitaine lyonnais s'est mué en buteur providentiel en offrant les 3 points à la 90eme minute sur un rapide enchaînement et une frappe puissante du pied gauche (2-1). L'attaquant en est déjà à 7 réalisations cette saison.

Les flops

L'arbitrage

Cette 12eme journée a encore été traversée par des séquences d'arbitrage discutables. Cela se répète depuis le début de saison et ce nouvel épisode n'y a pas échappé. Nice a obtenu un penalty contestable en toute fin de match contre Nantes (1-1) pour une main de Casteletto devant Dante qui s'appuie sur lui dans son dos alors que Viti avait touché le ballon de la main deux fois dans sa surface à la 19eme minute sans être sanctionné. Antoine Kombouaré, le coach nantais, était furieux . Et à Toulouse (2-2), Strasbourg n'a pas obtenu un penalty qui semblait évident à la 89eme après une faute de Rouault sur Le Marchand devant le but. Julien Stéphan, le technicien alsacien, ne pouvait lui non plus retenir sa colère.

Vanderson (Monaco)

Lors du feu d'artifice à Lille, Vanderson est apparu en grande difficulté, dimanche soir. Le latéral droit de l'AS Monaco a erré sur la pelouse du Decathlon Arena où son équipe en a encaissé 4 (3-4). Après une relance ratée, le Brésilien s'est notamment fait lâcher par Ounas (39eme) et a grandement souffert face à la vitesse adverse. Vanderson a flanché sur les buts de Cabella (62eme) et Bamba (71eme), les deux derniers des Nordistes.

Paul Joly (Auxerre)

Le défenseur auxerrois était complètement dépassé lors de la défaite de l'AJA à Reims (1-2). Perdu sur le terrain champenois, le latéral droit a été pris à défaut sur le premier but de Balogun à la 28eme minute puis il a failli en offrir un à Ito sur une très mauvaise passe. Joly s'est encore montré très passif devant Van Bergen sur le but d'Ito à la 87eme.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.