AS Rome : Mourinho, la course folle !

AS Rome : Mourinho, la course folle !©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le lundi 13 septembre 2021 à 09h43

Après avoir remporté son 1000e match en tant qu'entraîneur lors de la victoire arrachée par la Roma contre Sassuolo dimanche soir (2-1), José Mourinho s'est lancé dans une course folle, avouant se sentir "comme un enfant".



Une soirée particulière pour José Mourinho. Dimanche, sa Roma a dominé Sassuolo lors de l'avant-dernier match de la 3e journée de Serie A (2-1), pour son 1000e match sur un banc. Et il affiche désormais un bilan de 638 victoires pour 205 nuls et 157 défaites en carrière. Avec le club de la Louve, son bilan est immaculé, avec cinq succès en autant de matchs : deux face à Trabzonspor (2-1 ; 3-0) en Ligue Europa Conférence puis trois en championnat italien, face à la Fiorentina (3-1), sur la pelouse de la Salernitana (4-0) et donc contre Sassuolo. Ce qui permet à la Roma d'occuper la tête du classement de Serie A, à égalité de points avec le Milan et Naples.

"J'étais comme un enfant"

Mais cette victoire a été compliquée à aller chercher. Car si Bryan Cristante a ouvert le score à la 37e minute de jeu, Filip Djuricic a fini par égaliser pour les visiteurs (57e). Et le club de la capitale italienne n'a dû son salut qu'à une réalisation de l'ancien Monégasque Stephan El Shaarawy dans le temps additionnel (90e+1). Après ce but de la délivrance, Mourinho s'est lancé dans une course folle pour aller féliciter ses hommes et communier avec la Curva Sud ! "Je ne sentais pas mes 58 ans, j'avais l'impression d'avoir 10, 12 ou 14 ans. Sur ma course, j'étais comme un enfant. Je me suis excusé auprès de Dionisi (l'entraîneur de Sassuolo, ndlr), a ensuite expliqué le technicien portugais sur DAZN, après être revenu sur son 1000e match en tant qu'entraîneur. Pendant la semaine, je mentais, même à moi-même, en disant que ce n'était pas un match spécial. J'essayais de m'en convaincre. C'était bien un match spécial, avec un numéro spécial pour moi : c'était mon 1000e match sur le banc. Je voulais m'en souvenir toute ma vie. Je ne voulais pas perdre."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.