Les Danois avaient-ils le choix ?

Les Danois avaient-ils le choix ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le dimanche 13 juin 2021 à 13h33

Alors qu'ils ont finalement terminé leur match face à la Finlande malgré le malaise de leur coéquipier Christian Eriksen, les joueurs danois regrettent de ne pas avoir eu suffisamment d'options.


Christian Eriksen va mieux. Victime d'un malaise samedi à Copenhague à quelques minutes de la mi-temps lors du match du championnat d'Europe entre le Danemark et la Finlande (0-1), le joueur de l'Inter Milan a réagi pour la première fois. "Je me sens mieux maintenant, mais je veux comprendre ce qu'il s'est passé", a-t-il confié à son agent, rapporte la Gazzetta dello Sport.

Ses coéquipiers s'interrogent eux sur la reprise de cette rencontre dès samedi soir. "Nous avions deux options : soit revenir le lendemain à midi, soit reprendre le match, a déclaré Kasper Schmeichel en conférence de presse. Il aurait fallu que quelqu'un plus haut placé que nous dise que ce n'était pas le moment de prendre une telle décision, et que nous devrions sans doute attendre le lendemain pour décider." "Nous aurions aimé avoir une troisième option, a pour sa part déclaré l'ancien Toulousain Martin Braithwaite, qui a expliqué que la reprise du match "n'était pas un souhait, mais la moins mauvaise des options."

Mais à en croire Kasper Schmeichel, ancien illustre portier de Manchester United et de la sélection danoise et père de Kasper, il y avait bien une troisième option... "C'est un débat intéressant. En fait, j'ai vu une déclaration officielle de l'UEFA disant que les joueurs avaient insisté pour jouer. Et je sais que ce n'est pas la vérité, a-t-il révélé sur la chaîne anglaise ITV. En fait, ça dépend de la manière dont vous voyez la vérité. On leur a donné trois options. La première était de rejouer immédiatement, et de disputer les 50 dernières minutes. La deuxième option consistait à revenir le lendemain pour disputer les 50 dernières minutes à midi, et la dernière était de déclarer forfait et de perdre 3-0. Donc réfléchissez-y. Etait-ce la volonté des joueurs de jouer ? Avaient-ils vraiment le choix ? Je ne le pense pas. Comme on a pu l'entendre lors de la conférence de presse du sélectionneur, il a vraiment regretté de faire revenir les joueurs sur le terrain."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.