Football - Coupe du monde Espagne/Allemagne après-match

Allemagne
Angleterre
Arabie saoudite
Argentine
Australie
Belgique
Brésil
Cameroun
Canada
Corée du Sud
Costa Rica
Croatie
Danemark
Equateur
Espagne
Etats-Unis
France
Ghana
Iran
Japon
Maroc
Mexique
Pays de Galles
Pays-Bas
Pologne
Portugal
Qatar
Serbie
Suisse
Sénégal
Tunisie
Uruguay
Coupe du MondeGroupe E
Al-Khor Stadium - Arbitre D. Makkelie
Temps clair (23°C)
  1. 61′ Álvaro Morata
  1. 82′ Füllkrug
Journaliste : Guillaume Marion

, publié le 27 novembre

Après avoir concédé l'ouverture du score peu après l'heure de jeu, l'Allemagne a su s'accrocher et arracher le match nul face à l'Espagne dans les dernières minutes (1-1). Un résultat qui laisse les Allemands en vie dans cette Coupe du Monde mais ils restent dans une position compliquée.


L'Espagne et l'Allemagne ont connu des entames de Coupe du Monde différentes. La Roja a réussi son entrée avec, face au Costa Rica, sa plus large victoire de son histoire dans le tournoi (7-0), tandis que la Mannschaft s'était lamentablement inclinée face au Japon pour l'une des performances choquantes de ce début de compétition. Et cette Allemagne en sursis se faisait assaillir par une Espagne volontaire dès le début de match. Ferran Torres allumait plusieurs mèches, idem pour Jordi Alba, mais c'est Antonio Rudiger qui a fait trembler les filets en premier dans cette rencontre. Une reprise de la tête du défenseur allemand sur un coup franc tiré de la droite par Kimmich a permis aux hommes d'Hansi Flick d'ouvrir le score, mais cette réalisation a été annulée après coup pour une position de hors-jeu.

Un match à haute intensité

0-0 au repos, les deux équipes ne parvenaient pas à se départager dans une rencontre à haute intensité et digne de l'enjeu. En seconde période, les Allemands s'offraient une belle opportunité par l'entremise de Kimmich. Le joueur du Bayern Munich récupérait un ballon haut à l'entrée de la surface de réparation, après une mauvaise passe de Simon, mais butait dans la foulée sur le portier basque. De quoi avoir quelques regrets, sachant qu'Alvaro Morata allait ouvrir le score d'une belle reprise sans contrôle de l'intérieur du pied suite à un excellent centre rasant signé Jordi Alba. L'intensité de la rencontre n'allait pas se démentir pour autant, sachant que l'Allemagne poussait, alors que l'Espagne ne reculait pas. Les Allemands allaient être récompensés d'avoir refusé d'abdiquer en égalisant en fin de match. Servi dans la surface, Musiala réussissait un superbe contrôle et avait ensuite l'intelligence de laisser Fullkrug tirer. La frappe puissante du non moins puissant buteur allemand faisait mouche. 1-1, le score n'allait plus évoluer, bel état d'esprit affiché par l'Allemagne qui est loin d'être morte dans ce tournoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.