CM 2022 : L'Espagne en danger

CM 2022 : L'Espagne en danger©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 03 septembre 2021 à 11h11

Luis Enrique était fataliste jeudi soir, à l'issue de la défaite de son équipe d'Espagne en Suède (2-1) qui handicape grandement les chances de qualification directe pour la Coupe du Monde. Sauf faux pas, les Suédois y vont tout droit.



L'Espagne est dans une situation délicate en vue de la qualification pour le Mondial 2022, après sa défaite en Suède jeudi soir (2-1). "C'était un match difficile, on avait très bien commencé en se créant quelques occasions, regrette le sélectionneur Luis Enrique. On marque, mais dix secondes après, on concède ce but stupide qui change tout..." Tout a effectivement démarré très vite, Carlos Soler ouvrant le score dès la cinquième minute pour la Roja, et Alexander Isak - le grand attaquant de la Real Sociedad - égalisant dans la foulée. "J'ai hâte de revoir la rencontre pour tout analyser et revoir les actions ratées, les nombreux contres concédés. Je ne parle pas des penaltys ou des décisions, je pense que l'arbitre est dans son rôle et a pris la bonne décision."

Enrique : "On dépend désormais de la Suède"

A huit minutes de la fin, alors que la Suède menait 2-1, Emil Forsberg a semblé contrôler de la main dans sa surface, mais aucun penalty n'a été signalé. "On n'est pas surpris, poursuit le coach espagnol. Ils ont décidé de presser un peu plus haut et ils sont toujours dangereux en contres, avec des joueurs rapides devant, Isak ou Dejan Kulusevski. Ils ont pris le dessus sur nos défenseurs, ils ont amené beaucoup de danger. On doit l'accepter et s'améliorer, on dépend désormais des résultats de la Suède et nous devons gagner nos matchs."


Lestée d'entrée par son 1-1 concédé à domicile contre la Grèce, au mois de mars, l'Espagne compte deux points de retard sur les Suédois, malgré un match de plus (carton plein pour la Suède, neuf points en trois matchs). Même en cas de victoire au retour, dans deux mois en Espagne pour la dernière journée, la Roja ne pourra donc pas rattraper la Suède si celle-ci ne lâche aucun autre point en route face à la Grèce, au Kosovo et à la Géorgie. Elle serait alors obligée de passer par les barrages, qui se disputeront sur deux tours en mars 2022.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.