Argentine-Brésil : L'arbitre suspendu

Argentine-Brésil : L'arbitre suspendu©Media365

Faraj Benlahoucine, Media365 : publié le jeudi 18 novembre 2021 à 11h38

En raison d'une décision arbitrale douteuse, les Uruguayens Andrés Cunha et Esteban Ostojich ont été suspendus par la CONMEBOL après la rencontre Argentine-Brésil de mercredi.



Durant la nuit de mardi à mercredi s'est tenu un match Argentine-Brésil au stade du Bicentenaire à San Juan, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022 au Qatar. Soldée sur un score nul et vierge, cette rencontre n'a pas été des plus spectaculaires. Cependant, ce résultat a bien fait les affaires des uns et des autres dans la zone Amérique du Sud (CONMEBOL). Leaders du continent sud-américain, les Auriverde ont ainsi conservé leur mainmise en tête du classement, maintenant leur matelas de six points d'avance sur leur rival et voisin argentin, comptabilisant tous deux un match en retard. Quant à l'Albiceleste, elle a validé son billet pour la Coupe du monde au bénéfice de ce point du match nul.


"Cette année a été magnifique. L'obtention de la Copa América, la qualification au Mondial et l'invincibilité. Tout relève du rêve" a déclaré Lionel Scaloni, le sélectionneur argentin au sortir de cette confrontation entre les deux géants d'Amérique du Sud. Une joie à la hauteur du niveau montré par Angel Di Maria au cours de cette rencontre peu emballante, le joueur du PSG a notamment passé un petit pont d'une finesse sublime à Vinicius Junior. Et ce dernier, par ses accélérations et ses conduites de balle chaloupées, a pour sa part également égayé ce duel, bien trop souvent amorphe. Voire même violent.

Une agression impunie

La pauvreté technique et le nombre ahurissant de fautes, 21 de part et d'autre, ont pollué le spectacle. L'apogée fut atteinte à la 34eme minute lorsque d'un coup de coude, Nicolas Otamendi a heurté de plein fouet le visage de Raphinha. Sorti soigné son saignement à la bouche, fort heureusement le milieu offensif de Leeds a pu par la suite poursuivre la partie. En revanche, le défenseur argentin n'a pas reçu de sanction, ni même un carton jaune, alors qu'une expulsion semblait représenter l'unique alternative après une telle agression. L'arbitre central, Andrés Cunha, ainsi que l'homme en noir en charge de la VAR, Esteban Ostojich, n'ont pas cru bon de sévir.

Réunie ce mercredi, la Commission des Arbitres de la CONMEBOL, a considéré cet oubli tel "une erreur grave et manifeste dans l'exercice de leurs fonctions" de la part des deux arbitres uruguayens. Ceux-ci ont été suspendus à durée indéterminée de l'exercice de leurs fonctions quant aux compétitions organisées par l'instance sud-américaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.