Thuram : ''J'ai cru que c'était de faux policiers''

Thuram : ''J'ai cru que c'était de faux policiers''©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 27 novembre 2020 à 22h20

Face à la vidéo et l'affaire de violences policières, Lilian Thuram a d'abord pensé à "une arnaque".



Le monde du sport prend la parole après la publication d'une vidéo circulant sur les réseaux sociaux, montrant le passage à tabac d'un producteur de musique par des policiers. Antoine Griezmann, champion du monde de football et star de l'équipe de France, avait suivi son coéquipier Samuel Umtiti et le jeune Jules Koundé pour exprimer sa colère. Kylian Mbappé a lui aussi pris la parole avec un message posté dans la soirée de jeudi.

Lilian Thuram : "Pas normal de vivre dans une société où on perd confiance dans la police"

Ce vendredi, c'est Lilian Thuram qui s'est exprimé sur le sujet. "Même moi, en regardant la vidéo tout au début, je me suis dit: 'C'est une arnaque, ce ne sont pas de vrais policiers. C'est quelqu'un qui lui en veut personnellement et qui veut le violenter'. Ce n'est pas normal que l'on puisse vivre dans une société où on a perdu confiance dans la police, a souligné le champion du monde 1998 dans des propos accordés au site internet Médiapart. Si on doit avoir confiance dans une institution, c'est bien dans la police quand même. Non, on ne peut pas légitimer ça."

"Il y a une incapacité à voir ce racisme structurel, a continué Lilian Thuram, qui lance un cri d'alerte. Je pense qu'il est temps de grandir en fait, de regarder les choses et de comprendre que nous ne pouvons pas échapper à ce racisme structurel. Parce que c'est le fruit de notre histoire. Effectivement, encore une fois, il y a des Français et des Françaises qui malheureusement ne se sentent pas en sécurité lorsqu'ils ont un rapport avec la police. Mais ça, il faut le comprendre. Ce n'est pas une vue de l'esprit, c'est une réalité. [...] Je pense que tout citoyen devrait avoir confiance dans la police. L'État doit garantir cette confiance-là."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.