Guerre en Ukraine : Cabella raconte son départ de Russie

Guerre en Ukraine : Cabella raconte son départ de Russie©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 16 mars 2022 à 14h09

Libéré par Krasnodar après l'invasion russe en Ukraine, Rémy Cabella est revenu sur son départ, et il exclut un retour à Saint-Etienne pour le moment.



Rémy Cabella n'est plus un joueur de Krasnodar. Arrivé en 2019 en Russie, l'ailier français et son club se sont entendus pour résilier son contrat, qui courait jusqu'à la fin de saison. Et il s'est exprimé sur les conditions de ce départ, conséquence de l'invasion russe en Ukraine. "Au départ, je ne me rendais pas forcément compte de la gravité de la situation, je pensais que je pourrais y retourner. Je voulais seulement jouer au foot sauf que plus rien n'était possible, raconte-t-il dans un entretien à L'Equipe. Personne n'imaginait ça, même tous les salariés russes au club ne nous en ont jamais parlé. Ils étaient autant choqués que nous. Et franchement, tout le personnel a été exceptionnel avec nous, les joueurs étrangers, du cuisinier, au médecin, en passant par l'intendant, le staff ou les joueurs russes. Ils ont tout fait pour qu'on se sente bien."

Il n'ira pas à Saint-Etienne

Sauf que "les étrangers qui étaient, eux, rentrés en Russie après le stage ont commencé à prendre peur, poursuit-ils. Ils ont demandé à pouvoir rentrer chez eux, ce qui était normal. Et vu que j'étais en fin de contrat en juin, on a tous convenu que le plus simple, c'était de partir. En plus, le gouvernement a commencé à conseiller fortement aux citoyens français de quitter la Russie. J'ai commencé à discuter avec Krasnodar pour aboutir à une résiliation à l'amiable, mercredi dernier. J'aurais aimé dire au revoir et merci à tous les salariés du club qui ont été super avec moi, mais personne ne pouvait prévoir ce qui est en train de se passer en Ukraine." Concernant son avenir, l'international français de 32 ans (4 sélections),  a exclu un retour à Saint-Etienne ("Ce n'est pas le moment pour qu'on se retrouve"), et reconnu qu'il était en discussions avec l'Olympiakos.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.