Brésil : Santos en deuxième division, le drame

Brésil : Santos en deuxième division, le drame ©Panoramic, Media365

Thomas Siniecki, Media365 : publié le vendredi 08 décembre 2023 à 15h50

Comme Boca Juniors, le Flamengo ou Penarol, Santos n'avait jusqu'alors jamais connu la relégation dans son pays.



Santos n'était jamais descendu. C'est peut-être le club le plus mythique du Brésil, celui de Pelé puis de Neymar, qui vient de connaître une véritable catastrophe à son niveau, après huit titres de champion dont six avec Pelé (de 1961 à 1965, puis en 1968, 2002 et 2004) et trois Copas Libertadores - dont deux avec Pelé (1962, 1963, 2011).

Rueda Garcia : "Beaucoup de choses ne vont pas"

A un moment lors de la dernière journée, marquée par une ultime défaite à domicile devant Fortaleza (1-2) alors qu'une victoire assurait le maintien, le club a quand même été maintenu virtuellement, ce qui a d'autant plus attisé la fureur des supporters qui ont brûlé des voitures à Rio de Janeiro. Les joueurs adverses comme l'arbitre ont couru au vestiaire dès le coup de sifflet final, face aux explosions retentissant déjà dans les tribunes. Nos confrères locaux de Globo évoquent des "scènes de guerre en ville, avec notamment trois bus incendiés".

Le président Andrés Enrique Rueda Garcia ne sera plus là pour assumer, puisqu'il va lâcher les rênes, et le nouveau coordinateur Alexandre Gallo est "très contrarié" après avoir essayé tout ce qu'il a pu : "Beaucoup de choses ne vont pas. On a fait tout ce qu'il fallait, il nous manque un ou deux points... C'est de l'interne, je n'ai pas à le rendre public et il doit y avoir des changements importants. Certaines choses ne peuvent pas fuiter ainsi dans les médias, ça n'arrive pas ailleurs, comme pour la blessure d'un joueur qu'on apprend après tout le monde. Des décisions doivent être prises."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.