Botafogo : Textor persiste et signe au sujet du titre perdu

Botafogo : Textor persiste et signe au sujet du titre perdu ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Clément Pédron, Media365, publié le vendredi 08 décembre 2023 à 18h01

Alors que le titre semblait pour Botafogo, le club de John Textor, par ailleurs également propriétaire de l'OL, c'est finalement Palmeiras qui l'a emporté dans les derniers instants du championnat brésilien. Mais l'Américain compte porter l'affaire devant les tribunaux pour annuler les résultats en raison de potentiels matchs truqués.



John Textor est sur tous les fronts. Mais à la différence de Lyon dont il est également propriétaire, c'est à Botafogo où l'Américain semble être le plus vindicatif. Il n'a notamment pas échappé à certains que le comportement du natif de Kirksville dans le Missouri semblait être plus défensif au Brésil plutôt qu'en France où l'OL est empêtré dans une grosse crise. Mais revenons aux faits. Botafogo semblait bien parti pour remporter son premier titre de champion du Brésil depuis 1995, comptant même jusqu'à 13 points d'avance dans la dernière ligne droite du championnat. Malheureusement pour lui, son club a cédé au pire des moments et a offert le Graal à Palmeiras lors de la dernière journée. Et cerise sur le gâteau, Botafogo n'a terminé que cinquième à la suite de l'ultime match.

Textor a une « montagne de preuves »

Furieux du déroulement des évènements, l'hommes d'affaires ne compte pas en rester là et, selon The Athletic, a demandé au Tribunal supérieur de justice sportive du Brésil, d'annuler les résultats de six matchs de Serie A brésilienne ou d'ordonner qu'ils soient rejoués en janvier. La raison invoquée par le board est la présence de potentiels matchs truqués. Selon RMC Sport, cette demande a été rejetée pour le motif que les raisons invoquées par le club sont subjectives et incohérentes. Thairo Arruda, le directeur sportif de Botafogo a envoyé mercredi une lettre au tribunal pour évoquer les « nombreuses erreurs d'arbitrage » qui « préoccupent énormément » le club quant à la « possible manipulation ».

Toujours selon The Athletic, il est fort probable que John Textor intente une action civile contre la Confédération brésilienne de football (CBF) comme il l'avait laissé entendre au média américain. « Nous avons plusieurs équipes prêtes à déposer une action pour annuler toute la saison. Nous avons une montagne de preuves qui peuvent prouver la fraude des résultats de cette saison. » La suite, au prochain numéro...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.