Avant l'OM, Benfica s'impose sans trembler

Avant l'OM, Benfica s'impose sans trembler ©Icon Sport, Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 15 avril 2024 à 10h22

Opposé à Moreirense, le Benfica s'est facilement imposé dimanche (3-0) avant de se déplacer à Marseille, jeudi en quart de finale retour de la Ligue Europa.

Benfica ne lâche rien dans la course au titre et engrange de la confiance avant l'OM. Dimanche, la formation entraînée par Roger Schmidt a enchaîné un deuxième succès consécutif toutes compétitions confondues après celui obtenu face au club phocéen, en quart de finale aller de la Ligue Europa (2-1). Face à Moreirense, 6ème de la Liga Portugal Betclic, le club lisboète n'a connu que peu de difficultés pour glaner les 3 points de la victoire. Dominateurs dans les chiffres (19 tirs à 8), les locaux ont ouvert le score peu après le quart d'heure de jeu grâce à la réalisation de Kokcu (1-0, 18ème) avant que le break ne soit réalisé avec le but de Araujo (2-0, 45ème+1). Le succès a été clôturé en fin de rencontre, via la réalisation de Rollheiser (3-0, 78ème).

Di Maria et Silva préservés

A noter qu'en prévision du choc à l'Orange Vélodrome jeudi soir (21 heures), Roger Schmidt a été prévoyant. Le technicien allemand a en effet laissé sur le banc deux de ses principaux atouts, Angel Di Maria et Rafa Silva, qui ne sont pas entrés en jeu. Ainsi, les deux joueurs, buteurs lors du match aller, arriveront sans doute bien frais, dans la tête et les jambes, face au club phocéen. Lors du match aller, le succès du Benfica n'avait pas empêché le très exigeant public de l'Estádio da Luz de siffler ses joueurs, à la grande surprise de Schmidt, qui avait affiché sa confiance débordante avant le retour face à l'OM. "Ce n'est pas une bonne chose car je pense que les joueurs méritent plus, plus de soutien, surtout dans les moments difficiles. Parce qu'à ce niveau, nous ne pouvons pas toujours contrôler la totalité des matches", avait jugé le technicien allemand.

Le match à l'Orange Vélodrome, à ses yeux, devrait découler sur un dénouement heureux car si "certaines personnes ne sont jamais satisfaites des performances des joueurs", Roger Schmidt avait enchaîné avec une phrase qui ne devrait pas plaire aux supporters de l'OM. "Je pense que lorsque nous nous qualifierons la semaine prochaine nous aurons également un stade plein en demi-finale", avait-il affirmé, sûr de lui. Aux joueurs de Jean-Louis Gasset de le faire mentir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.