Bleus : la grande peur de Raymond Domenech

Bleus : la grande peur de Raymond Domenech©Wochit
A lire aussi

6Medias, publié le jeudi 30 août 2018 à 17h45

En marge de la conférence de presse de rentrée de la chaine l'Équipe, Raymond Domenech s'est exprimé sur son futur ôle de commentateur. Il a fait une déclaration des plus étonnantes, précise Télé Loisirs.

Raymond Domenech retrouve l'Équipe de France.

Enfin de loin, dans la mesure où l'ancien sélectionneur des Bleus va commenter les matchs de l'Équipe de France en Ligue des nations, rencontres dont la chaine L'Equipe 21 a obtenu les droits. Et comme l'a remarqué Télé Loisirs, l'homme de 58 ans a fait une révélation étonnante. "Je ne suis pas impatient que ça commence, dit-il. Commenter la France, c'est différent, très 'touchy' car on ne peut pas tout dire sur les Bleus donc j'ai une grosse pression. J'ai peur...". Peur de la critique ? L'ancien Lyonnais se permettra-t-il de donner son avis comme il le faisait lors des émissions auxquelles il a participé sur la chaine ? Rien n'est moins sur, d'autant que son rôle sera différent. Et même s'il n'a jamais fait preuve de langue de bois, Raymond Domenech sera attendu au tournant.



La France dans la peau ?

On le sait, Raymond Domenech et l'Équipe de France, ça n'a pas toujours été une histoire d'amour, entre une finale de Mondial perdue en 2006 (face à l'Italie) et l'épisode Knysna (2010), l'entraineur aura marqué de son empreinte son passage à la tête des Bleus.
Sur l'Équipe 21, il commentera les matchs en différé, puisque la chaine a obtenu les droits de la Ligue des nations en clair, après les diffuseurs officiels, à savoir TF1 et M6. L'Équipe 21 qui aura aussi un statut privilégié lors des après-matchs avec les Bleus, notamment dans l'émission "l'Équipe du soir", présentée par Olivier Ménard.

Après le sacre des Bleus, sur l'antenne où officie également sa compagne Estelle Denis, il avait été flatteur avec les Champions du Monde. "C'est quand même une performance extraordinaire. Cette équipe a un avenir pour le prochain Euro et pour le prochain Mondial. Ce n'est pas une fin de cycle. On ne gagnera peut-être pas tout, mais on sera favoris, ça, c'est sûr." Alors, prêt pour le grand saut ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.