Paris 2024 : Macron va bien se baigner dans la Seine

Paul Rouget, Media365 : publié le jeudi 29 février 2024 à 15h19

Alors qu'il a balayé la plupart des sujets concernant les Jeux Olympiques de Paris jeudi lors de l'inauguration du village olympique, Emmanuel Macron, le président de la République, a aussi confirmé qu'il se baignerait bien dans la Seine.

Comme attendu, Emmanuel Macron a bien inauguré le village olympique en Seine-Saint-Denis jeudi, à 148 jours du coup d'envoi des Jeux Olympiques de Paris. "C'est une étape essentielle de ces Jeux Olympiques et Paralympiques. Le projet paraissait fou à certains qui était de faire des Jeux exemplaires, des jeux qui permettraient un héritage particulier pour Paris, la Seine-Saint-Denis, pour l'ensemble des Franciliens, pour tous les territoires qui sont embarqués dans les Jeux qui tiendraient un budget, des délais qui seraient exemplaires en matière sociale et environnementale. On le sait, c'est souvent là que des difficultés apparaissent lorsqu'on prépare des Jeux. Aujourd'hui, en ce moment symbolique, c'est la démonstration que nous sommes au rendez-vous des engagements qui avaient été pris. C'est la démonstration que la France est une nation de bâtisseurs", a déclaré le président de la République.

"On sera tous au rendez-vous"

Un chef de l'Etat qui s'est montré rassurant, notamment au moment d'évoquer la problématique des transports. "On travaille main dans la main. Ce qui m'intéresse, ce sont les résultats. Et étape par étape, c'est qu'on soit au rendez-vous des résultats. On regarde à chaque point d'étape ce qui fonctionne et ne fonctionne pas, on se mobilise, il n'y a que des bonnes volontés, la France c'est une équipe, on avance, on sera tous au rendez-vous", a-t-il encore assuré, alors que des mouvements de grève pourraient venir perturber la compétition, et que Tony Estanguet, le président du comité d'organisation, appelle à une trêve sociale pendant les Jeux. Emmanuel Macron a également rappelé que, concernant la présence des athlètes russes et biélorusses, ainsi que des athlètes israéliens, c'est bien le Comité international olympique (CIO) qui aurait le dernier mot.

La baignade dans la Seine ? "Et comment !"

Il a aussi évoqué la très attendue cérémonie d'ouverture, prévue sur la Seine, "une première mondiale" qui "sera formidable, qui va créer des contraintes mais en même temps beaucoup de fierté". Et il a aussi confirmé qu'il irait bien se baigner dans la Seine, comme lui avait demandé Anne Hidalgo, la maire de Paris. "Et comment ! Il y a eu des engagements pris. J'irai..., a-t-il ainsi promis, avant de conclure, tout sourire, à l'adresse des journalistes : "Mais je ne vais pas vous donner la date, vous risqueriez d'être là".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.