Paris 2024 : La délégation américaine assure avoir confiance concernant la sécurité

Paris 2024 : La délégation américaine assure avoir confiance concernant la sécurité ©Panoramic, Media365

Mathieu Warnier, Media365 : publié le samedi 09 décembre 2023 à 18h15

Alors qu'une attaque terroriste a récemment eu lieu à proximité de la Tour Eiffel et à l'approche de Paris 2024, la délégation américaine qui fera le déplacement pour les prochains Jeux Olympiques a assuré avoir confiance dans le dispositif qui sera mis en place lors de l'événement.



La sécurité est au cœur des préoccupations pour Paris 2024. Alors que la Cérémonie d'Ouverture aura lieu le 26 juillet prochain sur les bords de Seine, la récente attaque terroriste ayant eu lieu près de la Tour Eiffel a provoqué des crispations. La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera a confirmé face à la presse qu'il n'y a « pas de plan B », modulant ensuite ses propos en assurant qu'il y a « un plan A dans lequel il y a plusieurs plans bis ». « La menace terroriste, notamment la menace islamiste radicale, elle existe, elle est là, elle n'est pas nouvelle, a ajouté l'ancienne directrice générale de la Fédération Française de tennis (FFT). Elle n'est ni spécifique à la France ni spécifique aux Jeux. On est lucides sur cette menace et nous mettons tout en ordre pour la réduire au maximum. » Une menace dont les délégations étrangères sont également conscientes mais sans que ces dernières ne veulent voir la donne changer.

La délégation américaine consciente du contexte

Du côté des Etats-Unis, la confiance vis-à-vis des plans mis en place par les autorités françaises est totale. « Je peux vous dire que pour l'instant, alors que tout le monde est bien conscient du contexte dans lequel nous évoluons, nous avons confiance dans nos discussions et dans le fait que les plans qui doivent être mis en place le sont », a confié face à la presse Sarah Hirshland, directrice de la délégation américaine pour Paris 2024. Assurant être « en contacts rapprochés avec les autorités françaises et les ambassades », l'intéressée a ajouté que « la sécurité des sportifs de Team USA et de l'ensemble de la délégation est (leur) priorité numéro 1 ». C'est ce qui permet à Sarah Hirshland de constater que les gouvernements « sont en phase », avec « un effort de sécurité assez robuste est sur les rails et va continuer ». Des propos qui devraient rassurer autant le Comité d'Organisation (COJO) que les autorités françaises à huit mois de l'événement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.