Gymnastique : De Jesus Dos Santos, exilée aux USA, continue grâce à Biles

Gymnastique : De Jesus Dos Santos, exilée aux USA, continue grâce à Biles©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le mercredi 13 avril 2022 à 18h57

Simone Biles, l'immense vedette américaine de la gymnastique, a joué un rôle très important dans la remotivation toute récente de Mélanie De Jesus Dos Santos. La Française détaille ses doutes et comment elle a pu les surmonter.



Mélanie De Jesus Dos Santos a failli tout arrêter l'été dernier, après des Jeux plutôt ratés à Tokyo : "J'étais assez déçue, il y a eu un moment où je me suis demandé si je continuais." A 21 ans, la quadruple championne d'Europe (sol en 2018, concours général individuel et sol en 2019, poutre en 2021) n'a terminé que sixième aux barres asymétriques et onzième du concours général individuel - et sixième du concours général par équipes. Elle n'a pas pratiqué durant six mois, avant de se rendre récemment aux Etats-Unis pour participer à des galas organisés par son adversaire de grand renom Simone Biles. Une idole, inévitablement. "Je me suis dit que j'aimais trop ça. C'était différent, j'ai dansé et je me suis amusée avec le public. C'était trop bien, donc je ne pouvais pas m'arrêter là."

Ni une, ni deux, la Française a profité de sa présence sur le sol américain pour s'y ancrer. Du côté de Houston, terre de Simone Biles : "Je lui en ai parlé, je lui ai dit que je voulais changer et je lui ai demandé ce qu'elle en pensait. Elle m'a dit que la gymnastique, ce n'était pas pour toute la vie, donc que si je le voulais, il fallait que je le fasse." Un conseil pris d'autant plus à bras-le-corps que Simone Biles est très au fait du sujet mental, elle qui n'a pas hésité à se retirer des Jeux pour cette raison à Tokyo, en plein concours par équipes (et avant de déclarer forfait pour la défense de son titre au concours général individuel) : "Je ne comprends pas comment faire des vrilles, il ne m'est jamais rien arrivé d'aussi étrange et bizarre. Honnêtement, c'est pétrifiant d'essayer de faire le mouvement sans que l'esprit et le corps soient synchronisés."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.